Guinée Bissau: Pereira accepte les résultats, félicite son challenger Embalo et tend la main à Vaz

Photo: Aps
Domingos Simoes Pereira, le candidat du Parti africain pour la Guinée et le Cap-Vert (PAIGC

Le candidat du Parti africain de l'indépendance de la Guinée et du Cap-Vert (PAIGC, majorité parlementaire) Domingos Simaoes Pereira (DSP) a dit mercredi accepter les résultats provisoires de la présidentielle biassuguinéenne de dimanche dernier, avant de féliciter son adversaire au deuxième tour Umaro Sissoco Embalo et de tendre la main au président sortant José Mario Vaz, avec qui il était brouillé ces derniers temps.

Selon les résultats officiels provisoires publiés mercredi par la Commission nationale électorale (CNE), Domingos Simoes Pereira est arrivé en tête du premier tour de l'élection présidentielle avec 40,13 % des voix, suivi du candidat du Mouvement pour une alternative et la démocratie (MADEM G-15, opposition), Umaro Sissoco Embalo, qui a obtenu 27, 65% des suffrages.

Sur les 761 676 bissau-guinéens régulièrement inscrits sur le fichier électoral, 566 473 électeurs se sont rendus aux urnes, pour 555 348 bulletins valablement exprimés contre 5097 bulletins nuls.

Le PAIGC qui a notamment remporté le scrutin à Bissau la capitale Bissau se trouve en pole position pour le second tour, auquel participera également le candidat du MADEM Umaro Sissoco Embalo, révélation de ce scrutin.

L'ancien Premier ministre Nuno Gomes Nabian chef de file de l'Alliance populaire unie (APU), qui se réclame du Parti du Renouveau social (PRS) de l'ancien président Cumba Yalla, est arrivé en troisième position avec 13,16% des voix.

"J'accepte les résultats provisoires officiels. Je n'ai pas de recours à faire. Je me prépare pour le deuxième tour.

La victoire n'est pas loin", a déclaré d'abord en portugais le candidat du PAIGC, devant une foule nombreuse acquise à sa cause au siège de l'historique PAIGC, entre le monument des héros de la Nation et le palais de la République.

"Je félicite le peuple bissau-guinéen qui a fait preuve de maturité et de responsabilité. La CNE est la seule instance compétente à donner des résultats. Nous les acceptons et nous les respectons.

Nous sommes prêts à aller au deuxième tour auquel nous convions tous les autres candidats que je félicite aussi", a ajouté l'ancien Premier ministre dans un résumé en français de sa déclaration à l'intention de la presse francophone.

Il a dit également tendre la main au président sortant José Mario Vaz. "Nous lui offrons une honorable porte de sortie pour œuvrer ensemble dans le sens de la concorde nationale. Nous l'appelons à faire partie de cette mouvance du PAIGC", a lancé M. Pereira avant de s'adresser à son adversaire au second tour.

"Je félicite Umaro Sissoco Embalo pour son résultat. Maintenant nous sommes au deuxième tour, nous devons être capable de relever le niveau des débats, de filtrer certains mots et surtout d'éviter les considérations ethniques, religieuses ou autres qui ne feront que diviser les Bissau-Guinéens. Notre pays n'a pas besoin de cela. Notre responsabilité est encore plus grande", a insisté le candidat du PAIGC.

M. Vaz, candidat indépendant, devrait être très courtisé dans le jeu des alliances compte tenu de son score de 12, 41% qui le place à la quatrième position derrière les deux adversaires du second tour et le candidat Nuno Gomez Nabian, crédité d'un peu plus de 13% des voix.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: APS

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.