Afrique: Revaloriser le régime méditerranéen et les autres régimes traditionnels auprès des consommateurs

communiqué de presse

Rome — Protéger et promouvoir des régimes traditionnels sains et la diversité alimentaire contribuent au développement durable

Promouvoir des régimes alimentaires traditionnels sains est important si nous voulons avoir un système alimentaire respectueux de l'environnement, de la culture et du bien-être des personnes, élément indispensable au développement durable.

Tel était le principal message de l'événement organisé aujourd'hui par le Gouvernement italien avec l'aide de la FAO dans le but d'approfondir les connaissances autour du régime méditerranéen et d'autres régimes traditionnels à travers le monde et les avantages qu'ils procurent et de sensibiliser l'opinion publique sur son rôle dans la réalisation des Objectifs de développement durable.

« Promouvoir et protéger des régimes sains et contribuer à les rendre disponibles, accessibles et abordables sont indispensables pour mener une vie heureuse », a déclaré M. Qu Dongyu, Directeur général de la FAO.

Il a cité quelques exemples positifs de régimes traditionnels sains qui « portent en eux la sagesse de nos ancêtres et la culture de plusieurs générations ».

Il a notamment parlé du régime méditerranéen qui implique une consommation importante de différents légumes verts et secs, fruits, plantes aromatiques et d'huile d'olive, du nouveau régime nordique, du régime traditionnel du Japon et de la cuisine régionale de Chine méridionale.

M. Qu a ajouté que tous ces régimes sont porteurs d'un certain nombre de bienfaits comme par exemple celui de réduire le taux de cholestérol et de prévenir les maladies cardiaques et le diabète.

Toutefois, le Directeur général de la FAO a fait remarquer que malgré leurs nombreux avantages, ces régimes sont souvent sous-estimés à cause de la présence simultanée de plusieurs facteurs comme la croissance démographique, la mondialisation, l'urbanisation, les pressions économiques et l'accélération de nos rythmes de vie qui déterminent des changements dans notre alimentation et nos habitudes de consommateurs.

M. Qu a lancé un appel à toutes les parties prenantes « à se joindre aux efforts en cours pour faire en sorte que les régimes traditionnels retrouvent l'importance et la place qu'ils méritent aux yeux des gens ».

Il a tout particulièrement encouragé les jeunes générations à redécouvrir les joies de la préparation des repas chez soi au lieu de consommer des repas tout-prêts.

L'événement qui s'est déroulé au siège de la FAO, à Rome, a vu la participation du Secrétaire général du Ministère de la santé d'Italie, M. Giuseppe Ruocco et du Secrétaire général adjoint du Ministère des affaires étrangères et de la coopération internationale, M. Michele Baiano ainsi que de nutritionnistes et d'autres experts des régimes alimentaires issus du monde entier, des agences des Nations Unies et du monde académique.

Changer les systèmes alimentaires pour garantir des régimes sains

La malnutrition sous toutes ses formes est l'un des plus grands défis du 21e siècle. Si les causes de l'état de malnutrition actuel sont complexes, les régimes alimentaires malsains restent l'un de ses principaux facteurs comme le reconnaît le Programme de développement durable à l'horizon 2030.

M. Qu a indiqué que les régimes sains traditionnels et autochtones jouent un rôle important dans la lutte contre la faim et la malnutrition et il a fait remarquer que nos systèmes alimentaires doivent être modifiés et rendus plus nutritifs et inclusifs afin de produire « des aliments qui ne se limitent pas à alimenter les populations mais les nourrissent aussi. »

Il a réitéré l'engagement de la FAO à fournir son soutien aux pays membres dans l'élaboration des Recommandations alimentaires, qui permettront aux gouvernements de conseiller leurs citoyens pour une alimentation saine en fonction du contexte local.

M. Qu a également fait mention des Lignes directrices pour des régimes alimentaires sains et durables établies conjointement par la FAO et l'Organisation mondiale de la santé (OMS) et qui visent à aider les pays à promouvoir des régimes sains.

« Changer nos systèmes alimentaires est essentiel si nous voulons garantir des habitudes alimentaires saines », a-t-il insisté. Et il a ajouté combien il est important que ces régimes sains et durables soient abordables pour tous, surtout pour les plus vulnérables.

Célébrer le régime méditerranéen

L'Année 2020 marque le dixième anniversaire de la déclaration par laquelle l'UNESCO reconnaît au régime méditerranéen le titre de patrimoine culturel intangible et en prévision de la célébration qui aura lieu l'an prochain, la FAO et l'Italie organisent plusieurs séminaires sur les différents aspects du régime méditerranéen.

L'événement d'aujourd'hui intitulé « Être et bien-être : régimes sains traditionnels de la Méditerranée et d'ailleurs », le deuxième de toute une série d'événements sur le régime méditerranéen, traite des aspects nutritionnels du régime méditerranéen et d'autres régimes traditionnels du monde entier.

Cette initiative se prolongera tout au long de l'année 2020 avec d'autres événements qui exploreront les différents aspects du régime méditerranéen et d'autres régimes sains traditionnels, comme par exemple la durabilité, la conservation de la biodiversité, le renforcement des capacités des femmes, le lien entre zone urbaine et rurale ainsi que la gestion des pertes et du gaspillage alimentaires.

Plus de: FAO

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.