Cote d'Ivoire: Projet de sauvegarde de la baie de Cocody et de la lagune Ebrié - Le personnel sensibilisé à la lutte contre le Vih/SIDA

27 Novembre 2019

Sur le site de la baie de Cocody, ce sont plusieurs dizaines de travailleurs qui ont pris part le 26 novembre, à la campagne de sensibilisation sur le Vih/Sida, dans le cadre du Projet de sauvegarde et de valorisation de la baie de Cocody et de la lagune Ebrié (Pabc). Ce projet, cher au gouvernement ivoirien, est estimé à 282 milliards de FCfa.

C'est une initiative du groupement d'entreprise China road and bridge corporation (Crbc), en charge de la réalisation des travaux du pont de Cocody. Elle s'inscrit dans son Plan de gestion environnemental et social.

Selon les dirigeants de Crbc, l'idée de sensibilisation au Vih/Sida a été initiée car la réalisation des travaux du pont de Cocody entraînera une augmentation du personnel du chantier « venant d'horizon divers ».

C'est donc une occasion pour eux de sensibiliser l'ensemble des travailleurs (380) à prendre conscience du Vih/Sida, des Infections sexuellement transmissible (Ist), à renforcer chez les employés intervenant sur le chantier, leur niveau de connaissance et de perception des risques de l'infection au Vih/Sida et des Ist.

Pour mener à bien cette première campagne de sensibilisation, une Organisation non gouvernementale (Vie-Amour-Paix) a été recrutée.

Première cause de mortalité en Afrique subsaharienne après le paludisme, les Ist et la pandémie du Vih/Sida sont considérées comme un problème majeur de développement.

Selon le Programme commun des Nations unies sur le Vih/Sida (Onusida), en 2013, la Côte d'Ivoire présentait un taux de prévalence de 2,7%.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Fratmat.info

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.