Congo-Brazzaville: Aires protégées - La stratégie nationale de financement durable validée

Les documents relatifs à la mise en place des mécanismes d'investissement sécurisé pour la conservation et l'amélioration de la gestion durable des aires protégées au Congo ont été approuvés, le 27 novembre à Brazzaville, au terme de l'atelier national technique organisé avec l'appui du Programme des Nations unies pour le développement (Pnud).

L'atelier visait, en effet, à disposer des documents validés pour améliorer et soutenir la stratégie de financement durable des aires protégées dans le cadre du projet régional CBSP- Financement des systèmes d'aires protégées dans le bassin du Congo.

Il a regroupé les conservateurs des aires protégées ciblées, le représentant de la Commission des forêts d'Afrique centrale, les partenaires techniques et financiers, les bailleurs de fonds, les membres du comité de pilotage et ceux du groupe de travail multisectoriels.

Bien que le Congo compte seize aires protégées couvrant une superficie d'environ quatre millions d'hectares, le sous- secteur de la faune et des aires protégées ne connaît pas un niveau d'épanouissement conséquent. Cela est dû à l'absence avérée d'une stratégie adéquate visant le financement durable des aires protégées.

« Avec le mécanisme de fonctionnement durable que nous sommes en train de rechercher à travers la stratégie nationale que nous venons de valider, il va donc falloir expérimenter un mécanisme de financement qui permettra de prouver la durabilité de ce financement afin que nos aires protégées ne souffrent plus de ce manque criard non seulement de financement mais aussi du personnel, de l'équipement », a déclaré le directeur général de l'Agence congolaise de la faune et des aires protégées, Paco Bockandza.

Pour lui, la question relative au financement des aires protégées reste complexe. La stratégie validée permettra de valoriser, faire connaître et de mieux gérer ces espaces. Il a, par ailleurs, encouragé l'équipe du projet dans sa bonne démarche afin que d'ici à 2020, la stratégie soit mise en œuvre et apporte des résultats satisfaisants.

Roger Albert Mbete, conseiller à la faune et aux aires protégées au ministère de l'Economie forestière, a quant à lui indiqué que la responsabilité historique de manager à bon port cette stratégie nationale de financement durable des aires protégées du Congo incombe aux cadres de ce département et à ceux des partenaires financiers, notamment le Pnud. Ce, dans le but d'améliorer la gestion durable des aires protégées du bassin du Congo.

Rappelons que cet atelier s'inscrivait dans le cadre du Programme stratégique du fonds pour l'environnement mondial pour la biodiversité du bassin du Congo.

A La Une: Congo-Brazzaville

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.