Congo-Kinshasa: Union européenne - Douze millions d'euros supplémentaires en faveur de la société civile congolaise

Le nouveau financement vient s'ajouter aux vingt millions d'euros décaissés au cours de la période 2008-2018 et vise à soutenir les organisations non gouvernementales dans leurs missions de prestataires de services sociaux de base, indique-t-on.

Débutés le 26 novembre dernier, les travaux du deuxième forum national de la société civile se clôturent ce vendredi.

Ce forum, organisé par le Cadre de concertation nationale de la société civile (CCNSC), un regroupement des organisations du secteur mis en place lors des premières assises tenues en 2013, s'est donné l'objectif de redéfinir le statut de la société civile par rapport aux enjeux socioéconomiques actuels.

« Repenser le rôle des organisations de la société civile », telle est la thématique sur laquelle se sont cristallisées les réflexions de cette deuxième rencontre qui aura réuni près de deux cent quarante participants venus de tous les coins du pays.

Elle est un grand moment d'échange et de partage d'expériences entre différents experts du secteur qui cogitent, à voix intelligible, sur la manière de requalifier leur action sociale pour plus d'efficacité.

Il s'agit, concrètement, de parvenir à un meilleur fonctionnement du CCNSC devant passer inévitablement par la mise en place de nouveaux animateurs, mais aussi et surtout, de définir clairement de nouveaux modes de collaboration entre la société civile, les autorités étatiques ainsi que les partenaires techniques et financiers sur les enjeux de développement.

Impliquée dans l'organisation de cette rencontre en tant que partenaire technique et financier de la société civile, l'Union européenne (UE) s'est engagée, dans la foulée, à conclure prochainement une nouvelle convention avec la société civile congolaise par le biais du ministère des Finances, à hauteur de douze millions d'euros.

La nouvelle a été communiquée à l'assistance, en ouverture des assises, par l'ambassadeur de l'UE en République démocratique du Congo, Jean-Marc Châtaigner. Ce montant vient s'ajouter aux vingt millions d'euros décaissés auparavant par cette institution au titre d'assistance à la société civile couvrant la période 2008-2018.

Pour le diplomate européen, il s'agit là du soutien de son institution à la société civile congolaise « dans ses missions de prestataire de services sociaux de base, d'actrice de gouvernance pour une croissance inclusive et durable à travers sa participation aux dialogues sur les politiques publiques et d'actrice naturelle de changement par le dialogue et la veille citoyenne ».

Pour l'amélioration de la gouvernance démocratique, l'UE mise sur la société civile par le truchement de laquelle passent de nombreux projets de développement qu'elle initie en faveur des Congolais.

Constante dans son accompagnement, l'UE entend cette fois-ci booster l'action de la société civile congolaise en vue d'assurer sa croissance en l'amenant à contribuer véritablement à la création des richesses.

« Puiser dans vos idées, énergies et intelligences pour trouver un modèle de développement durable qui soit à la fois compatible avec votre riche culture et avec les contraintes de la mondialisation », telle est l'une des recommandations que Jean-Marc Châtaigner a faites aux participants.

Le forum devra se clôturer notamment par la validation de tous les outils de gouvernance qui permettront au CCNSC de fonctionner normalement.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.