Maroc: Le rôle des zones franches et industrielles dans l'attraction des investissements mis en lumière

La deuxième édition du Forum sur "Le rôle des zones franches et industrielles dans l'attraction des investissements industriels et le développement des exportations" se tiendra, du 4 au 6 décembre à Tanger, avec la participation d'hommes d'affaires et de hauts responsables représentant 15 pays arabes, ont annoncé lundi les organisateurs.

Placé sous le Haut Patronage de SM le Roi Mohammed VI, ce forum vise à favoriser les échanges entre les hommes d'affaires des différents pays arabes et de présenter les projets d'investissements et les expériences réussies dans le domaine des zones franches et industrielles aux niveaux arabe et international, ont-ils précisé lors d'une conférence de presse consacrée à la présentation de cet évènement.

Organisée à l'initiative de l'Organisation arabe du développement industriel et des mines, en partenariat avec le ministère de l'Industrie, du Commerce, de l'Economie verte et numérique et la Chambre de commerce, d'industrie et de services de Tanger-Tétouan-Al Hoceima, cette rencontre a pour objectif de renforcer le rôle de la coopération interarabe dans le développement des zones franches et industrielles et de partager les connaissances et les expériences entre les participants, rapporte la MAP.

S'exprimant à cette occasion, le président de la Chambre de commerce, d'industrie et de services de Tanger-Tétouan-Al Hoceima, Omar Moro, a mis en avant le rôle incontournable que jouent les zones industrielles et les zones franches dans le développement économique et social du Royaume.

"La région de Tanger-Tétouan-Al Hoceima compte un nombre important de zones franches et industrielles, qui ont permis d'attirer les investissements étrangers et nationaux et d'encourager les exportations industrielles et le transfert de technologie", a-t-il relevé. Dans une conjoncture marquée par une mondialisation économique et une concurrence accrue dans le secteur des exportations, plusieurs pays arabes ont accordé davantage d'importance à la création de zones industrielles et franches spécialisées, a-t-il fait remarquer, notant que ces zones contribuent à la création d'emplois, à la diversification des sources de revenus nationaux et à la création de la valeur ajoutée.

De son côté, le représentant de l'Organisation arabe du développement industriel et des mines, Abdelhamid Tamri, a indiqué que ce forum entend mettre en avant les principales expériences arabes et internationales, encourager les investissements arabes et développer des stratégies économiques pour la promotion des investissements dans les zones franches et industrielles

Après avoir mis en avant l'expérience pionnière et distinguée du Maroc dans le domaine des zones franches et industrielles, M. Tamri a souligné que le choix de Tanger, qui dispose de la plateforme portuaire de renommée mondiale Tanger-Med, pour abriter cette manifestation, se justifie par le progrès que connaît la ville dans le domaine industriel, outre le fait qu'elle constitue l'une des plus anciennes zones franches créées dans le monde arabe.

Organisé en collaboration avec l'Agence de coopération internationale allemande pour le développement, l'Agence marocaine de développement des investissements et l'Agence spéciale Tanger Med, ce rendez-vous inter-arabe sera marqué par l'organisation d'une série de rencontres B2B entre les hommes d'affaires arabes et leurs homologues marocains, ainsi q'une visite de terrain au port de Tanger/Med.

Il se penchera sur plusieurs thématiques, portant notamment sur "L'importance des zones dans la réalisation des objectifs de développement durable", "Le rôle des ports et de la logistique dans la revitalisation des zones franches et industrielles", "Les nouvelles stratégies de planification et de gestion des zones franches et industrielles", "Avantages et facilitation du commerce et des investissements dans les zones franches et industrielles", "Réalité et perspectives de développement des zones industrielles et franches".

Augmentation du RNPG de BMCE Bank of Africa

Le résultat net part du groupe (RNPG) de BMCE Bank of Africa a connu une hausse de 5% à fin septembre 2019 s'établissant à quelque 1,47 milliard de dirhams (MMDH), selon les indicateurs trimestriels du groupe publiés lundi.

Cette tendance haussière des résultats se confirme également avec un résultat net social en croissance de 4,5% pour BMCE Bank S.A, explique le groupe dans un communiqué. Le 3ème trimestre 2019 (T3-2019) a été marqué par le renforcement significatif des fonds propres du groupe grâce à l'opération d'augmentation de capital par conversion optionnelle des dividendes en actions et par appel public à l'épargne pour un montant total de 1,73 MMDH, induisant une croissance des capitaux propres part du groupe de 11% à 20 MMDH à fin septembre 2019, explique le groupe.

Cette période a été aussi marquée par une bonne tenue de l'activité avec un produit net bancaire évoluant de +9% au niveau du groupe et de +8% au niveau de la banque, une présence commerciale assurée avec une distribution des crédits en hausse de 6% en social et de 3% en consolidé, et une collecte de dépôts évoluant de +2% en consolidé et en social, ajoute la même source.

Le communiqué fait également ressortir que le T3-2019 a connu un effort continu d'optimisation des coûts avec une évolution contenue des charges générales d'exploitation à +2,6% pour la banque et +1,4% pour le Groupe - hors dotations aux amortissements qui sont impactées par l'entrée en vigueur de la norme IFRS 16 sur les contrats de location.

Disway affiche une baisse de son chiffre d'affaires

Disway, distributeur en gros de matériel informatique et télécoms, a réalisé un chiffre d'affaires consolidé de 1,145 milliard de dirhams (MDH) à fin septembre 2019, en baisse de 5 % par rapport à la même période un an auparavant.

Ainsi, le chiffre d'affaires consolidé de Disway au troisième trimestre ressort stable par rapport à 2018 à 346 MDH, ce qui a permis d'atténuer la décroissance au 30 septembre 2019, selon les indicateurs financiers du groupe au titre du troisième trimestre 2019.

Ces résultats s'expliquent d'abord par une performance de +8,1% au T3 réalisée par le segment Volume (PC fixes, PC portables, produits d'impression, produits d'imagerie et accessoires), passant de 271 MDH à 292 MDH sur la même période, grâce à une reprise des ventes de PC sur le secteur public.

Le segment Value (stockage, serveurs, réseau, sécurité...) s'est en revanche contracté de 36% par rapport au 3ème trimestre 2018, en raison de l'absence d'appels d'offres importants sur ce segment.

Par ailleurs, Disway note que l'investissement d'extension de la plateforme logistique de Sapino pour porter la superficie totale à plus de 20.000 m² couverts est en ligne avec le budget prévu de 20 MMDH, ajoutant que l'exploitation de cette extension est prévue début 2020.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Libération

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.