Sahara Occidental: Ferme condamnation du verdict injuste contre la militante sahraouie Mahfouda Lefkir

Bir Lahlou — La Commission nationale sahraouie des droits de l'Homme a condamné fermement le verdict injuste rendu contre la militante sahraouie, Mahfouda Bamba Lefkir, appelant les autorités d'occupation marocaines à libérer immédiatement et sans condition tous les défenseurs des droits de l'Homme, militants et étudiants sahraouis en détention.

"Face à la situation des droits de l'Homme et des peuples, violée par les autorités coloniales marocaines dans le territoire occupé de la République sahraouie et du sud du Maroc et sur les sites universitaires", la Commission sahraouie a exprimé, dans un communiqué, sa "ferme condamnation du verdict injuste prononcé contre Mahfouda Lefkir". Le tribunal de l'occupation marocaine dans la ville sahraouie d'El-Aâyoune a prononcé une peine de 06 mois de prison ferme contre la militante sahraouie.

"Face à cette nouvelle approche répressive, la Commission sahraouie des droits de l'Homme condamne fermement le prononcé de ce verdict inéquitable par un tribunal marocain, dans lequel les conditions et normes de base d'un procès équitable sont absentes", a souligné la Commission dans le texte.

internationales", tout en appelant "le gouvernement colonial marocain à la libération immédiate et inconditionnelle de tous les défenseurs politiques, activistes et étudiants sahraouis, et à l'ouverture du territoire occupé de la République sahraouie aux médias, observateurs internationaux, personnalités internationales et délégations pour enquêter sur les violations graves commises par l'Etat marocain".

Elle a soutenu qu'il était "du devoir de l'Onu et de sa responsabilité de protéger le peuple sahraoui de l'oppression marocaine, et non de rester indifférent à la provocation et les pratiques honteuses menées par l'Etat d'occupation militaire marocaine."

a justice de l'occupant marocain a infligé, mercredi, une peine injuste à la militante sahraouie Mahfouda Bamba Lefkir, en la condamnant à une peine de 06 mois de prison ferme.

La détenue sahraouie Mahfouda Lefkir Bamba avait été arrêtée, le vendredi 15 novembre 2019, au siège du tribunal de première instance d'El-Aâayoune, où elle était venue soutenir un prisonnier civil, avant d'être transférée, le 16 novembre 2019, à la prison Lakhal.

Plus de: Algerie Presse Service

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.