Maroc: Les Etats-Unis réaffirment leur position soutenant le Plan d'autonomie au Sahara

Les Etats-Unis ont réaffirmé mercredi leur position sur la question du Sahara soutenant le Plan d'autonomie proposé par le Maroc qualifié de « sérieux, crédible et réaliste ».

Le dossier du Sahara « est une priorité pour les Marocains et nous sommes engagés avec les Nations unies dans le but de faire avancer une solution politique », a indiqué un haut responsable américain à Washington.

"Notre politique reste la même, le Plan d'autonomie du Maroc est sérieux, réaliste et crédible", a assuré ce haut responsable du département d'Etat.

Interrogé si les Etats-Unis soutiennent l'élargissement du mandat de la MINURSO pour couvrir les droits de l'Homme, il a affirmé que son pays soutient le mandat de la MINURSO tel que renouvelé récemment par le Conseil de sécurité pour une durée de 12 mois.

Il convient de rappeler qu'en juin de l'année dernière, le secrétaire d'Etat adjoint, John Sullivan, avait affirmé que le Plan d'autonomie constitue «une option» pour apporter une solution au conflit du Sahara.

A l'issue des entretiens qu'il avait eus avec le chef de la diplomatie marocaine, Nasser Bourita, il avait déclaré à la presse : «Notre politique à ce sujet n'a pas changé. Nous considérons que le projet marocain d'autonomie du Sahara est l'une des options potentielles pour redresser la situation». Il avait également qualifié ce Plan de «sérieux, réaliste et crédible», rappelant que son pays soutient le processus diplomatique mené par l'ONU et ses efforts afin d'aboutir à une solution durable, politique et mutuellement acceptable.

Il convient également de rappeler que la loi budgétaire des Etats-Unis au titre de l'année 2019 stipule que les aides américaines destinées au Royaume du Maroc couvrent l'ensemble du territoire national. «Le Royaume du Maroc se félicite que cette loi stipule explicitement que 'les fonds alloués [au Maroc] sous le titre III, sont également utilisables à l'assistance au Sahara», avait alors indiqué un communiqué du ministère des Affaires étrangères.

Ainsi, les pouvoirs exécutif et législatif américains, incarnés respectivement par le président et les deux Chambres du Congrès, s'accordent à considérer la région du Sahara comme partie intégrante du Maroc et à la faire bénéficier des fonds de coopération au même titre que toutes les autres régions du Royaume... La disposition renforce ainsi la position légitime du Maroc, le confortant comme unique interlocuteur et représentant des provinces du Sud, et confirme le soutien effectif de Washington à la dynamique de développement inclusif que connaît cette partie du Royaume, relevait par ailleurs la note dudit ministère.

Le ministère avait rappelé également la position américaine vis-à-vis du plan d'autonomie au Sahara, qualifié de « sérieux, crédible et réaliste » sous quatre administrations successives, soit celles de Bill Clinton, George W. Bush, Barack Obama et Donald Trump.

Autre point soulevé par la nouvelle loi budgétaire: l'Administration américaine est appelée à soumettre, après consultation du HCR et du Programme alimentaire mondial, un «rapport au Congrès sur les mesures prises pour renforcer la surveillance de la livraison des aides humanitaires destinées aux réfugiés dans la région d'Afrique du Nord», dans une allusion claire aux populations des camps de Tindouf au Sud-Ouest de l'Algérie, soulignait le département de Nasser Bourita, ajoutant que « ces dispositions se font l'écho des détournements et trafics avérés et documentés de l'aide internationale destinée aux populations de ces camps».

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Libération

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.