Angola: L'ANPG détient cinq pourcent des bénéfices de tous les champs pétroliers

Luanda — L'Agence Nationale de Pétrole et de Gaz détient, en 2019, cinq pour cent des bénéfices (profit oil) obtenus de tous les champs d'exploitation de pétrole en Angola.

« Ce montant est très peu, car nous avons besoin d'investir plus dans les études d'hydrocarbures. IL faut les étudier à en juger par le déclin que nous enregistrons dans la production », a estimé mercredi le ministre des Ressources minières et pétrolières, Diamantino Azevedo.

Interpellé par la Commission parlementaire chargée des questions économiques et financières auprès de l'Assemblée Nationale, dans le cadre des débats sur le budget général de l'Etat 2020, le ministre a rappelé que depuis 2011 il n'y avait pas eu de licitation de champs pétroliers.

Sans études approfondies, en cas de licitation, l'on va aux négociations en désavantage, a-t-il poursuivi.

Avec le montant de ce pourcentage, la concessionnaire, l'ANPG, supporte les coûts opérationnels de toutes les activités, y compris celles d'exploitation, a-t-il souligné.

Le Conseil des ministres a approuvé, très récemment, le règlement selon lequel la Concessionnaire nationale devrait détenir au moins 10 pourcent de tous les bénéfices dérivés du « profit oil » (gains), en vigueur à partir de 2020.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: ANGOP

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.