Angola: Réhabilitation de l'Edipesca évaluée à 57 millions USD

Luanda — Les travaux de réhabilitation et récupération de l'Entreprise de distribution de produits de la pêche de Luanda (Edipesca), estimés à 57 millions de dollars, débutent au premier trimestre de 2020, grâce au financement de la Banque d'exportation et importation (Eximbank) de la Corée du Sud

C'est ce qu'a informé mercredi la ministre des Pêches et de la Mer, Maria Antonieta Baptista, aux députés de la 5ème Commission d'économie et finances de l'Assemblée nationale, dans le cadre du débat sur la proposition du Budget général de l'État pour 2020.

Les travaux ne démarrent pas cette année, en raison d'un revers lors de l'embauche de la société consultante coréenne, problème qui est déjà en cours de résolution, selon la gouvernante.

A la gouvernante, on lui a demandé pourquoi l'Edipesca figurait dans le Budget général de l'Etat 2020, alors que, pour l'un des députés, l'entreprise avait déjà été privatisée.

Elle a précisé que le montant de l'Edipesca de plus de 1 milliard 24 millions 81 mille 481 kwanzas correspond à 5% de la participation de l'État angolais autour de cette ligne de crédit de l'Eximbank de la Corée du Sud, qui dispose d'un délai de grâce de 10 ans à payer dans 40 ans.

L'Edipesca n'était au départ qu'un seul, mais il a ensuite été scindé en deux, celles de Namibe et de Luanda, cette dernière dans un état de dégradation avancée.

La ministre a clairement indiqué que le projet ne serait pas privatisé afin de sécuriser la chaîne de valeur de la pêche.

Il a été précisé que l'Edipesca continuera d'exister car elle a pour mission de définir les politiques et stratégies d'établissement d'un réseau normal de distribution de poisson.

L'Edipesca est responsable de 10 chambres froides construites par le ministère des Pêches et de la Mer et de cinq autres sous surveillance privée, ainsi que de certaines en cours de construction et de nombreuses autres à travers le pays, qui contribuent à la distribution du poisson.

Avec la reprise de ce «géant», il est prévu l'apparition de nouveaux projets, permettant l'augmentation de la capacité de traitement du poisson.

Grâce à ce financement, l'Edipesca augmentera la capacité de traitement de 1 800 tonnes à 3 000 / an, en plus d'accroître la capacité en poisson et en chambres froides.

Le projet de récupération comprend la mise en place de salles de traitement du poisson, d'un camion frigorifique et d'une assistance technique pour la formation du personnel.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: ANGOP

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.