Angola: Le patrimoine du Commerce aura une gestion privée

Luanda — Le ministère du Commerce procède, à l'échelle nationale, au dénombrement de tout son patrimoine, dans l'intention de le soumettre à une gestion privée à travers une offre publique, dès le premier trimestre 2020.

Interpellé par la Commission parlementaire chargée de l'Economie et des Finances, dans le cadre des débats sur le Budget général de l'Etat 2020, le ministre Joffre Van-Duném a dit qu'il s'agit de plus de cent (100) bâtiments que le ministère cherchait à attribuer aux opérateurs économiques des provinces dans lesquelles ils se situent.

Quelques uns de ces établissements sont inactifs, a-t-il expliqué mercredi, ajoutant que le patrimoine était composé de superficies commerciales appartenant aux réseaux dits « Nosso Super », « Poupa lá » et « Paparoka ».

Font également partie du patrimoine du ministère du Commerce, les marchés municipaux, les entrepôts frigorifiques et logistiques, construits dans diverses régions du pays, avec le fonds de l'Etat.

« Toutes ces infrastructures seront mises à la disposition de chaque province. Elles seront soumises à l'offre publique, afin qu'elles reprennent leurs activités et puissent accomplir les objectifs pour lesquels elles ont été créées, et garantir des emplois nouveaux », a-t-il expliqué.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: ANGOP

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.