Sénégal: Safiatou Thiam souligne l'importance des consultations prénatales dans la PTME

Dakar — La secrétaire exécutive du Conseil national de lutte contre le Sida du Sénégal (CNLS), docteur Safiatou Thiam, a insisté sur l'importance des consultations prénatales en matière de lutte contre le Sida, compte tenu des problèmes rencontrés par la prévention de la transition mère à l'enfant (PTME) "à presque tous les niveaux"."On trouve des problèmes dans presque tous les niveaux de la PTME, voilà pourquoi il est demandé aux femmes d'aller en consultation prénatale, car le dépistage leur est offert gratuitement", a-t-elle dit.

Safiatou Thiam s'entretenait avec l'APS, en perspective de la célébration de la Journée mondiale de lutte contre le SIDA, sur le thème : "Les organisations communautaires pour faire la différence".

"Notre vœu, c'est d'éliminer la transmission mère-enfant. Certains pays émergents ont commencé à le faire, notamment le Cap-Vert, pourquoi pas nous ?", s'est interrogée la secrétaire exécutive du CNLS.

Safiatou Thiam a fait état de statistiques selon lesquelles 80% des femmes acceptent de se faire dépister lors des consultations prénatales. Elle note que la prévalence étant faible au Sénégal, il peut arriver parfois qu'un seul cas de séropositivité soit enregistré sur 200 femmes dépistées.

Safiatou Thiam a toutefois souligné la nécessité de placer les femmes sous traitement, une fois dépistées positives, afin que le nouveau-né puisse bénéficier d'un suivi deux mois après sa venue au monde, pour un diagnostic et lui éviter la contagion.

"Nous préconisons aussi l'allaitement maternel pour ce cas, car il reste très important. Si la femme prend régulièrement son traitement, il n'y a pas de risque de transmission du virus à l'enfant", a-t-elle expliqué.

"Si l'on compare le Sénégal à d'autres pays d'Afrique de l'Ouest, nous avons des bons résultats, mais nous n'allons pas seulement nous baser sur des chiffres. Pour le cas du 3/90, par exemple, nous avons l'ambition d'éliminer aussi la transmission de la mère-enfant", a-t-elle conclu.

La stratégie 3/90 est déclinée en 3 objectifs, à savoir que 90% des personnes vivant avec le VIH connaissent leur statut sérologique à l'horizon 2020, 90% de toutes les personnes infectées par le VIH dépistées reçoivent un traitement anti rétroviral durable et que la charge virale de 90% des personnes recevant un traitement antirétroviral soit durablement supprimée.

Plus de: APS

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.