Ghana: La Fédération ghanéenne de football demande le soutien financier de l'Etat pour entamer la saison

Dakar — La Fédération ghanéenne de football (GFA) a demandé au gouvernement du Ghana 10,8 millions de dollars (6.437.307.254 francs CFA), une aide financière qui devrait lui permettre d'entamer ses compétitions nationales, annoncent des médias locaux.Une partie de cette somme, 2,8 millions de dollars (1.669.084.205 francs), vont servir à financer la Ghana Premier League, l'élite du football ghanéen, selon les mêmes sources.

Pour obtenir le financement demandé, le nouveau président de la GFA, Kurt Okraku, est allé rendre visite au ministre ghanéen de la Jeunesse et des Sports, Isaac Kwame Asiamah.

Accompagné des dirigeants de la National Sports Authority (NSA), il a insisté sur la demande de fonds de la Fédération ghanéenne de football, expliquant que le financement souhaité va permettre d'organiser les ligues nationales de football, selon les médias locaux.

"Nous avons donc décidé de leur donner une copie du budget du projet pour lequel nous voulions utiliser les fonds", a expliqué le responsable de la communication de la GFA, Tamimu Issah, cité par les mêmes sources.

En plus de cette doléance adressée au gouvernement ghanéen, le nouveau bureau de la GFA, élu en octobre dernier, souhaite obtenir l'aide du secteur privé du pays.

"Le secteur privé est un domaine duquel nous espérons obtenir un soutien, car nous voulons lui vendre le football ghanéen. Plus nous aurons de sponsors, mieux ce sera pour les clubs", a dit Issah.

Malgré les contraintes financières, la nouvelle direction du football ghanéen précise que la date du 28 décembre est maintenue pour le démarrage des compétitions.

Le football ghanéen était dirigé par un comité de normalisation après la démission de l'ancien président de la GFA, Kwesi Nyantakyi.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: APS

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.