Cote d'Ivoire: Niakaramandougou - L'etat va renforcer son intervention dans les services sociaux de base

L'Etat va renforcer son intervention dans les services sociaux de base à Niakara (région du Hambol), a annoncé lors d'un meeting, le 28 novembre 2019, le Président de la République Alassane Ouattara.« Depuis 2011, nous avons engagé d'importants investissements dans ce département. Ces investissements concernent notamment les secteurs de l'électricité, l'éducation, l'eau potable, la santé, la sécurité, les infrastructures routières, etc. », a déclaré le Président Alassane Ouattara.

Cependant, a relevé le Chef de l'Etat, le département avait accusé un important retard qui a amené le gouvernement à intensifier les travaux, au cours de ces derniers mois et ceux à venir.

Ainsi, le Président Alassane Ouattara a annoncé que dans le secteur de la sécurité, il est prévu la construction de brigades et de casernes équipées.

Il en va de même pour la construction d'un commissariat de police à Tafiré, en plus de celui déjà en construction à Niakaramandougou.

Pour l'accès à l'eau potable, le Chef de l'Etat a assuré que les pompes à motricité humaine réparées dans le cadre du Programme social du gouvernement (PSGouv) seront mises en service à partir du 15 décembre prochain.

Alassane Ouattara a aussi indiqué que le gouvernement compte aller plus loin avec la construction de nouvelles pompes, de forages et surtout le raccordement à partir du fleuve Bandama, afin de permettre un approvisionnement régulier des localités du département

Dans le secteur de la santé, l'Etat prévoit sur la période 2019-2020, la construction des bâtiments du laboratoire et de la radiologie de l'hôpital de Tafiré, ainsi que la fourniture de mobiliers, de matériels médicaux, de blocs opératoires, de stérilisation et de réanimation.

De même, les localités de Kafiné, Sériékékaha, Sinkaha, Folofonkaha, Ouéréguekaha et Latokaha, seront toutes dotées de centres de santé ruraux.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: L'Intelligent d'Abidjan

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.