Tunisie: Le CNDH dénonce la résolution du Parlement européen sur "la situation des

Alger — Le Conseil national algérien des droits de l'Homme (CNDH) a exprimé, jeudi, "ses vives dénonciation et condamnation" de la résolution du Parlement européen sur "la situation des libertés en Algérie", indiquant qu'elle est basée sur "des renseignements erronés et des intentions malveillantes".

Dans une déclaration à l'APS, le président du CNDH, Bouzid Lazhari a déclaré que le CNDH "s'interroge sur la source des informations contenues dans la résolution, lesquelles font état d'arrestations arbitraires sans toutefois en fournir des preuves", estimant qu'"il aurait été plus judicieux pour la partie qui est derrière ces informations de les fournir au CNDH, qui a toutes les prérogatives pour enquêter sur les allégations relatives aux droits de l'Homme".

Pour le CNDH, "le Parlement européen suit la politique de deux poids deux mesures en la matière (droits de l'Homme), sinon pourquoi il ne s'intéresserait pas à ce qui se passe dans la bande de Ghaza et dans d'autres lieux du monde, et focalise, en cette circonstance précise sur l'Algérie", a-t-il ajouté.

"Nous estimons que les parties suspectes à l'origine de la situation actuelle en Libye sont les mêmes qui tentent aujourd'hui de rééditer ce complot en Algérie", a poursuivi le président du CNDH réitérant que "les Algériens rejettent toute ingérence dans leurs affaires internes et s'opposent à quiconque s'appuie à 'Etranger contre leurs pays" ajoute le communiqué.

D'après le communiqué, "des parties oeuvrent à la déstabilisation de l'Algérie qui s'apprête à organiser une élection décisive".

Réagissant "aux prétentions de restrictions contre la liberté de la presse et les défenseurs des droits de l'Homme en Algérie", M. Lazhari a répondu que "le CNDH s'étonne de ces allégations en ce sens que la presse en Algérie a une très large marge de liberté et la Constitution interdit l'emprisonnement des journalistes pour leurs opinion ou leurs écrits".

"Si des dépassements existent, le CNDH est prêt à enquêter et il appartient aux organisations et aux parties qui prétendent ces violations à l'encontre des journalistes et des droits de l'Homme, de prendre attache avec nous", a-t-il conclu.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Tunisie

Plus de: Tunis Afrique Presse

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.