Afrique de l'Ouest: L'intégration de l'éducation à la citoyenneté au coeur d'un programme

Dakar — Un programme mis en oeuvre dans trois pays africains - Sénégal, Bénin, Burkina Faso -, cible l'intégration de l'éducation à la citoyenneté et au développement durable, avec un focus particulier sur les questions de non-violence dans les programmes scolaires, la formation des enseignants et l'évaluation des apprentissages.

Dénommé "Partenariat mondial pour l'Education : contribuer à l'éducation pour la transformation sociale au niveau régional et global", ce programme compte participer "activement à la mise en œuvre, à la revue et à l'évaluation des objectifs de développement durable au Sénégal, notamment dans le domaine de l'éducation", a expliqué son chargé de programme, Abdou Diao.

Il présentait une communication, jeudi, lors d'un atelier national sur l'état de mise en œuvre de la cible 4.7 des Objectifs de développement durable, relative à la problématique d'intégration de l'éducation à la citoyenneté.

Le programme cherche à faire en sorte que, d'ici à 2030, tous les élèves acquièrent les connaissances et compétences nécessaires pour promouvoir le développement durable, a-t-il souligné, citant l'bjectif de développement durable (4.7) .

"L'Education est intéressée, notamment par l'ODD4 composé de sept cibles parmi lesquels deux ont été choisis par le programme, notamment la cible 4.5 et la cible 4.7 qui invitent à accorder plus d'attention à tout ce qui est lié à l'éducation pour la citoyenneté, au développement durable", a-t-il dit.

Abdou Diao affirme qu'il est fondamental que l'éducation puisse répondre aux besoins et à la demande des communautés.

L'idée est notamment de veiller à l'éducation pour la citoyenneté ainsi qu'à l'appropriation des ODD par les communautés, a souligné le directeur exécutif de la Coalition des organisations en synergie pour la défense de l'éducation publique (COSYDEP), Cheikh Mbow.

Les objectifs du millénaire pour le développent (OMD), clôturés en 2015, n'avaient pas fait l'objet d'une appropriation citoyenne par l'éducation dans les écoles, a-t-il déploré, rappelant qu'ils devaient guider les politiques sectorielles.

Il a toutefois reconnu que le Sénégal a travaillé à la prise en charge de ces objectifs dans ses politiques, surtout dans l'élaboration de la phase II du Programme d'amélioration de la qualité de l'équité et de la transparence (PAQUET) avec comme référence l'Agenda 2030.

Cheikh Mbow relève que "des efforts ont été également faits en termes d'inclusion, d'accès à l'éducation". Ils ont, dit-il, "permis à beaucoup d'enfants d'être scolarisés".

Mais des défis restent encore à relever, en particulier "l'orientation du système éducatif, puisque les apprentissages doivent être mis en lien avec d'autres domaines tels que l'environnement, le développement durable, la citoyenneté et la santé".

Certes, des efforts sont faits, mais il y a énormément de défis à relever, comme l'accès à l'éducation avec encore beaucoup d'enfants hors du système, observe-t-il.

En plus des communications sur les enjeux et défis en lien avec l'ODD4, il est prévu un exercice de partage de bonnes pratiques avec le Service civique national, l'organisation "Jeunesse Education Développent" (JED) et la Rencontre africaine pour la défense des Droits de l'homme (RADDHO), en termes d'accompagnement pour l'éducation à la citoyenneté.

La rencontre de deux jours vise à construire "des recommandations concrètes" à l'attention du ministère de l'Education pour faire en sorte que l'éducation à la citoyenneté et au développement durable puisse occuper leur place dans le système".

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: APS

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.