Cote d'Ivoire: RDC - Deux attaques visent les équipes de la lutte contre Ebola en Ituri

28 Novembre 2019

Dans l'est de la République démocratique du Congo, les équipes de la riposte anti-Ebola ont de nouveau été attaquées dans la nuit de mercredi à jeudi. Une insécurité qui complique la lutte contre l'épidémie, notamment dans la province de l'Ituri.

Une première attaque a visé un camp de vie des équipes de l'Organisation mondiale de la santé (OMS), situé à Biakato, la nuit dernière entre minuit et deux heures du matin.

Selon un premier bilan transmis par des sources onusiennes, au moins cinq personnes ont perdu la vie au cours de cette incursion : un personnel du ministère de la Santé congolais, trois travailleurs de la riposte anti-Ebola et un militaire FARDC. Sept personnes ont été blessées et une autre est portée disparue. Plusieurs véhicules ont également été incendiés sur place.

La nuit a été agitée également à une cinquantaine de kilomètres de là, à Mangina en territoire de Beni, où un centre de traitement Ebola a été pris pour cible par une autre attaque. Cette fois, c'est un assaillant qui a trouvé la mort suite à l'intervention des forces de sécurité qui sont parvenues à sécuriser la zone.

Les autorités cherchent actuellement à savoir si ces deux attaques quasi simultanées étaient coordonnées. Celles-ci menacent en tout cas une nouvelle fois les activités de la riposte. Les interventions anti-Ebola sont paralysées depuis une semaine, suite aux violences dans la région. Ces derniers jours, l'Organisation mondiale de la santé a déjà choisi de transférer vers Goma la moitié de son personnel habituellement basé à Beni.

Plus de: Fratmat.info

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.