Cameroun: « Broken » - Plus glamour que cinéma

Le 22 novembre dernier à Douala Bercy, la présentation de ce long métrage camerounais passé au cours d'une soirée de strass et de paillettes.

Douala Bercy, salle de spectacles de la cité économique se voulait aux allures du Palais des festivals de Cannes. Non pas pour les 24 « marches de la gloire » de ce lieu mythique qui sert de cadre au prestigieux rendez-vous cinéma de la Croisette depuis plus de 70 ans, mais plutôt pour cet interminable tapis rouge et ces flashs de paparazzis crépitant comme des mitraillettes, installés le 22 novembre dernier à l'occasion de la Première du film camerounais « Broken ». C'est autour de 22h30 que les hostilités sont lancées à travers des performances d'artistes locaux et de l'humoriste Senior Pastor. Après ces prestations, le public impatient a enfin pu découvrir « Broken », ce long métrage annoncé en grande pompe depuis le mois de mai. Un film, au scénario souffrant de nombreuses faiblesses. De quoi tuer l'engouement du public venu en masse. On est perdu entre le drame, la comédie et le thriller. « Broken » n'a rien du chef d'œuvre tant attendu.

On en ressort déçu par la légèreté de l'histoire. Une baisse de régime à laquelle on ne s'attend pas, tant le réalisateur du film, Anurin Nwunembom, s'est illustré à travers des rôles maîtrisés dans plusieurs longs métrages à succès comme « Ninah's Dowry ». Les cinéphiles et les observateurs avisés du 7e art local pariaient pourtant sur un 10/10, se fiant à la réputation des acteurs à l'affiche, comme John Dumelo du Ghana et Syndy Emade du Cameroun. Belle note tout de même, la performance de la chanteuse Nabila, muée en actrice plutôt crédible. Pour un premier essai au cinéma, la lauréate du prix de la révélation de l'année (en musique... ) à la dernière édition des Canal d'Or, a subjugué toutes les attentions et éclipsé les zones d'ombre du film. A la sortie de salle, les professionnels du cinéma qui ont répondu à l'appel ont émis des regrets, fustigeant une soirée ou l'ultra glamour a pris le pas sur le film lui-même.

Avec ses strass et paillettes, la grande première de « Broken », troisième film produit par « Blue Rain Entertainment » de la Camerounaise Syndy Emade, a mis les petits plats dans les grands. L'évènement « tant attendu » a tout de même draîné du beau monde, constitué d'amateurs et de professionnels du cinéma, d'hommes de médias, ainsi que de nombreux cinéphiles, plus de 1500, qui ont illuminé de leurs tenues décalés et excentriques cette soirée placée sous le thème : « The Great Gatsby ». Pour se faire remarquer, chacun a mis du sien. Gants en dentelles, bibis (chapeaux à plumes), éventails, robes à paillettes... Le ton avait été donné par la productrice du film, Syndy Emade dans une robe décolletée à paillettes, aux côtés de la vedette du cinéma africain, John Dumelo, et de l'artiste musicienne, Nabila, tous deux acteurs du film.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Cameroon Tribune

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.