Mali: Les 12e Rencontres photographiques de Bamako ont ouvert leurs portes

Le plus grand évènement consacré à la photo en Afrique -et un des rendez-vous culturels majeurs du continent- a ouvert ses portes ce samedi dans la capitale malienne.

Les Rencontres, qui ont vu le jour en 1994, fêtent aussi leur 25è anniversaire. Malgré la menace djihadiste et l'insécurité dans le Nord du pays, les organisateurs n'ont pas revu leurs ambitions à la baisse.

Pour cette édition anniversaire des Rencontres de Bamako, le nouveau directeur artistique, Bonaventure Ndikung, a vu grand avec 85 artistes dans 12 lieux d'exposition, du musée national à un lycée de jeunes filles ! C'est deux fois plus que les années précédentes.

Le commissaire d'exposition camerounais, qui vit à Berlin, a choisi comme thème « Courants de conscience », car ce qui intéresse Bonaventure Ndikung, c'est « la circulation des idées, mais aussi des êtres humains, la circulation des formes, la fluidité de la photographie ».

Les Rencontres de Bamako, portées par une équipe rajeunie et venue du secteur privé, se jouent des frontières.

« Nous avons invité des artistes qui viennent de partout, poursuit Bonaventure Ndikung, le directeur artistique. On ne peut pas réduire l'Afrique à un espace géographique.

Par exemple, c'était important d'inviter la photographe Ketaki Sheth qui travaille depuis des années sur les afro-indiens. Les liens entre l'Afrique et l'Asie remontent au moins au IVème siècle. Donc je voulais voir les liens entre l'Afrique et ses diasporas ».

Dans les lieux d'exposition, les travaux d'accrochage ont duré jusqu'à la dernière minute pour offrir au Mali une fenêtre sur le monde, dont le pays a grand besoin en ces temps d'insécurité.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: RFI

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.