Madagascar: Communales à Tana - Naina Andriantsitohaina s'approche de la victoire

Les dés sont jetés, ou enfin presque, en ce qui concerne la course à la Mairie de Tana. Le candidat de l'IRK, Andriantsitohaina Franck Michel Naina est en passe d'être élu nouveau Maire de la Commune Urbaine d'Antananarivo. Les derniers résultats provisoires publiés hier par la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI) lui donne une avance confortable avec 70 658 voix obtenues, soit 48,80%.

Il devance donc, sans surprise, le candidat du « Tiako i Madagasikara », Randriamasinoro Tahiry Ny Rina qui a obtenu 65 978 voix, soit 45,57%. 4680 voix d'écarts donc entre les deux hommes de tête.

Un écart qui risque d'être difficile voire impossible à rattraper pour le jeune candidat que l'ancien président Marc Ravalomanana a adoubé pour rivaliser avec le candidat du pouvoir.

Si l'on se réfère aux résultats provisoires de la CENI, la victoire est donc proche pour l'ancien ministre des Affaires Etrangères, Naina Andriantsitohaina.

En effet, 1173 bureaux de vote sur 1202 ont été déjà reçus à Alarobia. 97,59%, selon les explications du Vice-président de la Commission Electorale Nationale Indépendante, Thierry Rakotonarivo.

Ces résultats concernent les 1050 bureaux de vote qui ont été déjà traités. Il ne reste donc plus que 152 bureaux de vote à traiter pour l'équipe de la CENI. Pour ce qui est des trois autres candidats, ils n'ont récupéré que des miettes.

619 voix, soit 0,43% pour Ralaiarimanana Eliace ; 6466 voix (4,47%) pour Rakotoarisoa Faniry Alban ; et 1078 voix (0,74%) pour le candidat « numéro 5 », Andrianjoelina Feno Harison.

Record. En ce qui concerne le taux de participation, il est au plus bas. Les élections communales du 27 novembre dernier bat le record en termes de taux d'abstention avec seulement 22,97%.

Bon nombre d'observateurs estiment que ce taux reflète le ras-le-bol de la population tananarivienne vis-à-vis des politiciens malgaches. D'autres évoquent quant à eux une erreur de stratégie de la part des candidats car, aucun d'entre eux n'a effectué une campagne de sensibilisation sur l'importance du vote pour les citoyens.

Personne n'a pas non plus encouragé les tananariviens à vérifier leur nom dans la liste électorale. En termes de taux de participation, les dernières élections communales peuvent être considérées comme un échec collectif des politiciens et des partis politiques.

Un échec qui risque d'être difficile à surmonter. Pour y parvenir, une véritable réforme des pratiques politiques est de mise avant les prochaines élections sénatoriales et régionales.

Echec. Quoiqu'il en soit, bon nombre d'observateurs considèrent les résultats des dernières élections communales comme un échec monumental pour le clan Ravalomanana.

Plus d'un estiment que les tananariviens sont en train de tourner le dos au numéro Un de l'Empire Tiko. D'autres pensent que cette échéance marque la fin de l'hégémonie du « Tiako I Madagasikara » à Antananarivo.

Le TIM risque de suivre les traces de l'ancien parti au pouvoir, le « Hery Vaovao ho an'i Madagasikara » qui n'a obtenu que 8% lors de la dernière Présidentielle. L'on se demande également si cette course à la Mairie de Tana ne sera pas le point de départ de la fin de la carrière politique pour Marc Ravalomanana.

Lors de la prochaine élection présidentielle en 2023, le président emblématique du « Tiako I Madagasikara » aura 74 ans. Il est peut-être temps pour lui d'accepter, enfin la relève au sein de son parti.

Nul n'ignore d'ailleurs que le choix de Tahiry Ny Rina Randriamasinoro comme candidat au niveau de la Commune Urbaine d'Antananarivo, n'a pas fait l'unanimité au sein du TIM.

Ce choix a même provoqué la scission au sein du parti. D'où la décision de nombreuses grandes figures du parti qui ont choisi de soutenir le candidat de l'IRK Naina Andriantsitohaina.

Il convient de noter par ailleurs que, le « Tiako i Madagasikara » a été également battu à plate couture dans quelques zones considérées comme ses fiefs, entre autres, à Antsirabe où Guy Rivo Randrianarisoa a reconnu sa défaite, et à Ambatondrazaka.

10 milliards d'Ariary. Pour sa part, le futur Maire de la CUA, Naina Andriantsitohaina doit faire ses preuves car les tananariviens attendent des résultats concrets. Candidat présenté par le pouvoir, il n'aura certainement pas de difficulté à collaborer avec le régime Andry Rajoelina.

D'autant plus que le fait d'être proche du pouvoir a été un atout considérable pour lui car les tananariviens ont choisi de mettre fin au bras de fer entre l'Administration communale et le régime en place.

Le nouveau Premier magistrat de la Ville des Mille est donc attendu au tournant par rapport notamment au changement promis durant la campagne.

Quant à lui, le président Andry Rajoelina a déjà annoncé l'octroi d'un budget de 10 milliards d'Ariary pour redresser la Commune Urbaine d'Antananarivo.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Midi Madagasikara

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.