Ile Maurice: MBC - Polémique autour de «Anou bouzé»

30 Novembre 2019

La dernière diffusion de l'émission Anou bouzé sur la Mauritius Broadcasting Corporation (MBC), jeudi dernier, suscite une vive polémique. Si bien que l'animateur de l'émission s'est retrouvé dans un grand embarras.

L'émission avait comme thème : la violence envers les femmes. Kendy Mangra, un des animateurs de cette émission, avait invité la députée du Mouvement militant mauricien Joanna Bérenger.

Celle-ci s'était rendue dans le studio d'enregistrement de la MBC deux jours avant la diffusion de l'émission. Elle a même lancé une invitation à ses amis internautes pour suivre l'émission. Mais à sa grande surprise, son intervention n'a pas été diffusée.

Interrogée hier, Joanna Bérenger s'est dite surprise que son intervention a été enlevée de l'émission. Elle soutient qu'elle ne blâme pas le journaliste en question.

Car, selon elle, il aurait reçu des directives d'en haut. De son côté, Kendy Mangra nous a dit qu'il n'est pas habilité à faire des déclarations à la presse.

Interrogé, le directeur général de la MBC, Bhijaye Ramdenee, a indiqué qu'il y a une certaine confusion. «Cette émission sur la violence sur les femmes passe en plusieurs parties.

Si l'enregistrement de Joanna Bérenger n'est pas passé jeudi, c'est qu'il y aura une autre émission durant laquelle on aura l'occasion de l'entendre. Peut-être que le journaliste aurait dû informer la députée sur le déroulement de cette émission.»

À noter que bien que Joanna Bérenger ne figurait pas dans l'émission de jeudi, son nom était bien inscrit à la fin du programme.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: L'Express

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.