Cote d'Ivoire: Appui aux femmes du Hambol - Une enveloppe supplémentaire de 500 millions de FCFA octroyée pour le financement de micro-projets

La ministre de la Femme, de la Famille et de l'Enfant, Bakayoko-Ly Ramata a annoncé, le 29 novembre 2019 à Katiola, l'octroi d'une enveloppe supplémentaire de 500 millions de FCFA aux femmes du Hambol, portant ainsi à 1,2 milliard de FCFA le financement global du FAFCI dans cette région, pour le développement de leurs micro-projets.

Au cours d'une cérémonie de remise de dons et de chèques du Fonds d'Appui aux Femmes de Côte d'Ivoire (FAFCI), présidée par le Premier Ministre Amadou Gon Coulibaly, Bakayoko-Ly Ramata a fait savoir que cette hausse est motivée par un taux de remboursement de 99,77%, faisant de ce Fonds une véritable réussite dans la région.

Aux femmes qui ont été sélectionnées pour recevoir les chèques du FAFCI, la ministre de la Femme, de la Famille et de l'Enfant a indiqué qu'elles disposent désormais d'un formidable instrument capable de leur apporter l'autonomie financière et l'épanouissement auxquels toutes les femmes aspirent légitimement.

Pour sa part, le Chef du gouvernement qui représentait le Président de la République s'est réjoui des retombées de ce fonds, en termes de lutte contre la précarité et la pauvreté, en permettant aux femmes de participer à la prise en charge de leurs familles.

Depuis sa création en 2012, le FAFCI a permis à plus de 200 000 femmes de mener des activités génératrices de revenus et sortir de la pauvreté dans les 31 régions du pays. Les secteurs de l'agriculture, du commerce, de l'élevage, de la restauration et de l'artisanat sont concernés par leurs activités.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Cote d'Ivoire

Plus de: L'Intelligent d'Abidjan

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.