Burkina Faso: Hesham Elhalaby - «Un Etat sans stratégie claire, fera partie des plans d'un autre»

30 Novembre 2019

Le major général Hesham Elhalaby animait vendredi, une conférence sous le thème «Guerre et conflits de 4ème Génération». Selon ses dires, le terrorisme qui sévit actuellement dans de nombreuses parties du monde, est une guerre de 4ème Génération.

«La guerre de 4ème génération est une guerre asymétrique. Que nous le voulions ou non, que nous y soyons préparés ou pas, elle existe bel et bien, faisons face, nous nous y sommes engagés» a-t-il déclaré.

Selon le major général, l'objectif «de la guerre de 4ème génération, c'est de manipuler lentement mais surement la volonté du pays visé dans le but de gagner de l'influence (... ) de faire de l'état, un état failli».

Selon ses dires, la guerre de 4ème génération est caractérisée par des «communications cachées et (des) réseaux financiers».

Sa méthode, selon ses dires, consiste à «créer des groupes terroristes de citoyens et de nationalités différentes, soumis à des exigences religieuses, ethniques ou historiques».

Le major général Hesham Elhalaby a expliqué que la guerre de 4ème génération a été précédée de trois autres dans l'histoire de l'humanité.

«La première génération de la guerre moderne était une guerre conventionnelle entre deux armées régulières représentants des Etats paru en 1648» a-t-il affirmé.

La deuxième génération de la guerre moderne est apparue dans l'armée française dans la première guerre mondiale, a-t-il poursuivi.

Quant à la troisième, elle a été marquée par une puissance de manœuvre, a-t-il affirmé. Pour venir à bout de la guerre de 4ème génération, le major général a estimé que «le processus est lent et de longue durée».

Le major général Egyptien à la retraite Hesham Elhalaby est consultant de la Haute Académie Militaire Nasser d'Egypte. Il a été pilote de chasse et ancien chef d'Etat-major de l'Armée de l'air égyptien.

Plus de: Fasozine

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.