Algérie: "GPLc" - L'Algérie est parvenue à une capacité de conversion de 2.000 véhicules/mois

Alger — L'Algérie est parvenue à une capacité de conversion en gaz de pétrole liquéfié carburant (GPLc) de 2.000 véhicules par mois, contre 2.000 par an en 2015, a indiqué dimanche à Alger le P-dg de "Naftal", Belkacem Harchaoui.

S'exprimant lors d'un séminaire sur la promotion de "Sirghaz", organisé par la Société nationale de commercialisation et de distribution de produits pétroliers "Naftal", M. Harchaoui a précisé que ces résultats ont été rendus possibles grâce à l'augmentation du nombre des centres de conversion qui a atteint actuellement 150 centres publics et privés.

"Les efforts fournis jusqu'à aujourd'hui par Naftal constituent un pas en avant", a-t-il souligné, précisant que d'ici 2023, un million de véhicules seront équipés de kit "GPLc", ce qui permettra de hisser la consommation nationale de ce carburant à un (1) million de tonnes.

Pour atteindre les objectifs fixés, "Naftal" a entrepris des négociations avec un opérateur économique étranger pour un nouer un partenariat consistant à fabriquer en Algérie les kits du "GPLc", a fait savoir le même responsable.

"Nous sommes en négociation pour la fabrication en Algérie d'équipements GPLc, dans le cadre de la règle 51/49%. Les pièces seront produites avec un taux d'intégration avoisinant 75%", a-t-il rappelé.

Interrogé par la presse sur les risques liés à l'utilisation du "GPLc", M. Harchaoui a répondu que "Naftal" a mis en place des dispositions pour le contrôle avant et après le remplissage du réservoir au niveau des stations-services.

Présent à cette rencontre, le directeur de la commercialisation à "Naftal", Mustapha Nouri, a fait savoir que des prototypes de véhicules hybrides Diesel-GPLc ont été mis en circulation dans le cadre du développement futur de cette solution au niveau national.

"Cela permettra de réduire de 35% la consommation du diesel, ce qui réduira les émissions polluantes au même taux", a-t-il indiqué.

Plus de: Algerie Presse Service

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.