Algérie: Bouzid - L'Algérie appelée à développer le domaine de l'intelligence artificielle "le plus vite possible"

Constantine — L'Algérie est appelée à développer le domaine de l'intelligence artificielle (IA) "le plus vite possible" pour une croissance socio-économique "fiable et durable", a considéré dimanche à Constantine le ministre de l'Enseignement supérieur et de la recherche scientifique, Tayeb Bouzid.

"Ce volet de la recherche scientifique demeure primordial pour une économie performante, d'où l'importance, et pour se mettre au diapason des avancées technologiques enregistrées dans ce sens", a précisé le ministre au cours d'une conférence de presse, en marge de l'ouverture d'un atelier de préparation du projet du plan stratégique national de l'intelligence artificielle 2020-2030, devant être présenté, une fois élaboré, au Gouvernement pour adoption.

Evoquant l'impact de l'IA dans l'amélioration de la qualité de vie des citoyens et la promotion de la société tout en préservant l'identité et la culture du pays, le ministre a indiqué que son département a tracé un programme de financement dédié à la recherche dans l'IA pour accompagner les jeunes chercheurs et permettre leur intégration dans le processus du développement et de l'innovation.

Lire aussi: L'Algérie figure parmi les premiers pays africains dans le domaine de l'intelligence artificielle de l'automatisation

Il a dans la foulée précisé que ce workshop devra déboucher sur un "livre blanc" ouvert pour tous, avec hiérarchisation des interventions à tous les niveaux.

Cet atelier scientifique de 2 jours organisé parallèlement avec un séminaire sur l'entrepreneuriat et l'innovation a été marqué par la présentation par des experts algériens activant localement ou à l'étranger, de communications sur les plans AI dans le monde, un état des lieux en Algérie, les start up à l'aube de l'économie future entre autres.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Algérie

Plus de: Algerie Presse Service

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.