Seychelles: Les cas de VIH / SIDA sont plus fréquents chez les hommes aux Seychelles en raison de la consommation de drogue et du sexe

Ruban de sensibilisation sur le VIH / sida.

Les cas de VIH / SIDA aux Seychelles sont plus fréquents chez les hommes, des faits attribué à des facteurs tels que la consommation de drogues par voie intraveineuse et les rapports sexuels entre hommes, a déclaré un haut responsable de la santé.

De janvier à septembre 2019, les Seychelles ont enregistré 77 nouveaux cas de VIH / sida, dont 49 hommes et 28 femmes. En 2018, 120 nouveaux cas ont été diagnostiqués, dont 79 hommes et 41 femmes.

"Chaque année, on me pose la même question sur les raisons pour lesquelles le VIH est plus répandu chez les hommes. Cela peut être attribué au nombre d'hommes qui s'injectent des drogues dans leurs veines", a déclaré Anne Gabriel, directrice générale du Conseil national du sida.

Mme. Gabriel a ajouté qu'un autre facteur est "lié au fait que des hommes ont des relations sexuelles avec d'autres hommes. Lorsque nous examinons également les chiffres recueillis concernant les détenus dans la prison, cela révèle la même tendance".

Avec le nombre croissant de consommateurs de drogues aux Seychelles, un archipel de l'océan Indien occidental, la lutte contre le VIH / sida se complique encore.

Une étude intitulée «Surveillance biologique et comportementale des usagers d'héroïne aux Seychelles en 2017» a montré que 5,6% de la population âgée de 15 ans et plus consommait de l'héroïne.

Patrick Herminie, secrétaire d'État à la prévention de la toxicomanie et à la réinsertion sociale, a déclaré dans un exposé en octobre dernier que la situation en matière de drogue aux Seychelles était clairement une menace pour le pays.

"Plus de 10% de nos effectifs ne sont pas en mesure de travailler car ils consomment des drogues et nombre d'entre eux sont également affectés par d'autres maladies telles que le VIH, l'hépatite C et d'autres complications", a déclaré M. Herminie.

Le Conseil national sur le sida travaille en partenariat avec l'organisme pour la réduction de la toxicomanie récemment créé afin de proposer davantage de tests et de traitements.

"Nous les faisons tester et entamer un traitement anti-VIH, formons des éducateurs pour les aider à suivre un traitement et plaidons en faveur d'un traitement de l'hépatite pour toutes les personnes infectées", a-t-elle déclaré à la SNA.

Elle a ajouté que le Conseil avait "mis en place de meilleurs services de dépistage pour les prisons, amélioré la disponibilité des services de réduction des méfaits tels que la méthadone et l'échange de seringues, et nous sommes maintenant en mesure de mieux accéder aux consommateurs de drogues injectables".

Le VIH - virus de l'immunodéficience humaine - attaque le système de défense naturel du corps et empêche donc le corps de lutter contre les infections et les maladies. Le SIDA, qui signifie syndrome d'immunodéficience acquise, est le stade final de l'infection par le VIH. Tous les séropositifs ne développent pas le sida.

Le président de l'Organisation de soutien au VIH / Sida (HASO), Justin Freminot, a déclaré à la SNA que l'organisation fournissait des services de conseil aux personnes vivant avec le SIDA et aux personnes séropositives.

L'organisation s'est associée à d'autres groupes pour tenter d'éliminer les obstacles juridiques par le biais de discussions notamment avec les membres de l'Assemblée nationale.

À ce jour, les Seychelles, avec une population de 95 000 habitants, comptent 843 personnes vivant avec le VIH et le sida.

Les Seychelles accordent également plus d'importance à la prévention de la transmission de l'infection à leur enfant par une femme enceinte. Cette année, il y avait sept mères séropositives, mais un seul enfant est né avec le virus.

"Nous encourageons toutes les femmes qui envisagent une grossesse à connaître leur statut. Cependant, si une mère est séropositive, le bébé est toujours à risque si sa mère ne suit pas son traitement en conséquence", a déclaré Mme. Gabriel.

Les Seychelles introduiront également le système d'auto-test VIH / SIDA l'année prochaine.

Le dimanche 1er décembre, en commémoration de la Journée mondiale du sida, différentes activités de sensibilisation seront organisées sur la place Mercy, en face de l'église du Saint-Esprit à Perseverance, une île artificielle.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Vih-Sida and Mst

Plus de: Seychelles News Agency

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.