Algérie: Manifestation en faveur de la présidentielle à Alger

Après la mobilisation de vendredi contre la présidentielle du 12 décembre, une contre-manifestation a eu lieu ce samedi, en soutien au prochain scrutin. Et pour dénoncer l'ingérence étrangère dans les affaires du pays.

Cette manifestation a eu lieu à l'appel de l'UGTA, le syndicat des travailleurs, traditionnellement proche du pouvoir. Dans la rue, plusieurs centaines de personnes essentiellement des hommes, en rangs dispersés, loin très loin de la mobilisation familiale et massive de vendredi.

Les banderoles relayaient essentiellement trois messages : soutien total à l'armée, qui exerce aujourd'hui de fait le pouvoir, soutien aux élections du 12 décembre et « NON à l'ingérence étrangère », message en réponse à une résolution votée jeudi par le Parlement européen qui condamnait les arrestations « arbitraires », au sein du mouvement de contestation.

Contrairement aux marches du vendredi, celle d'aujourd'hui à Alger a bénéficié d'un encadrement par des policiers en tenue et en civil. Certains manifestants n'ont pas caché leur hostilité aux contestataires du vendredi. Ils ont reçu en réponse les insultes des badauds.

La marche de ce samedi a été retransmise en direct sur plusieurs médias proches du pouvoir et par la télévision nationale. Une couverture exceptionnelle au regard du nombre des manifestants.

Trois journalistes travaillant pour un média en ligne réputé favorable au mouvement du vendredi ont été arrêtés avant d'être relâchés deux heures plus tard.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Algérie

Plus de: RFI

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.