Burkina Faso: Enfants en situation de rue - Une compétition de football pour favoriser leur réinsertion

1 Décembre 2019

En activité depuis 2008, l 'AEJRFS œuvre pour permettre aux enfants en situation de rue de s'exprimer par rapport à leurs besoins et de mener des actions leur permettant de se réintégrer dans la société. Au nombre de ces activités, l'AEJRFS a fait établir des extraits de naissance et des Cartes nationales d'identité aux enfants, apporter des soins en santé de base, l'animation d'activités socioculturelles et surtout œuvrer pour leur réintégration dans leurs familles respectives.

C'est donc pour atteindre cet objectif que ce tournoi regroupant 18 équipes et qui prendra fin le 8 décembre 2019, est organisé selon Tasséré Ouédraogo. Toute chose qui selon lui, permettra aux populations de comprendre qu'il existe réellement des enfants et jeunes en situation de rue et qu'ils ont besoins de l'accompagnement tous.

l'AEJRFS avec le soutien d'associations sœurs telles que L'Association alternatif d'initiatives artistiques (GAIA/Faso) et Bras solidaire entend ainsi mobiliser tous les efforts pour sortir ces enfants de la rue. "En effet, nous avons une philosophie et une méthodologie de travail qui consiste en ce que les enfants soient des partenaires et membres de l'association pour leur permettre de bénéficier et de faire bénéficier tous les enfants dans cette situation pour leur réinsertion. Nous avons 45 sites de vie et dortoirs. Et nous avons au moins 25 à 30 enfants dont l'âge varie entre 3 et 22 ans par site", fait remarquer M. Ouédraogo.

Avec l'expérience acquise pour avoir travailler dans des structures dédiées à cet effet, les responsables de cette association disent également travailler avec l'Action sociale, le professeur Mahamadi Soulga et des partenaires européens. Ils lancent donc un appel au gouvernement et à la population entière, à œuvrer pour sortir ces enfants de la rue avant qu'ils ne constituent un danger pour la nation en ces temps d'insécurité grandissante.

"Je veux avoir du travail, être intégré dans la société et devenir riche"

Amidou Kafando, 14 ans, est dans la rue depuis 4 ans. Il dit s'être retrouvé dans la rue à la recherche de travail. "Après avoir échangé avec mes parents, j'ai décidé de venir chercher du travail à Ouagadougou. C'est ainsi que j'ai quitté le village de Sili pour me retrouver à Ouagadougou", explique-t-il. Dans la rue, les problèmes sont nombreux et multiformes selon le jeune Kafando. "Une foi, un monsieur à bord d'un véhicule m'a accosté à une heure tardive et m'a demandé de monter à bord pour qu'il aille me donner du travail. J'ai voulu le suivre avec mes amis et il a refusé prétextant qu'il n'a besoin que de moi seul. Ce qui m'a paru suspect et avec l'aide des amis, j'ai pu m'échapper", témoigne le jeune Kafando qui ne souhaite aujourd'hui que d'avoir du travail, être intégré dans la société et "devenir riche."

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Fasozine

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.