Congo-Kinshasa: Grande première - Perenco inaugure la première station-service à gaz du pays

La date du vendredi 22 novembre 2019 restera gravée dans les annales de l'histoire de la paisible ville côtière de Muanda, à l'extrême Ouest de la République Démocratique du Congo, au bord de l'océan Atlantique.

Et pour cause, la société pétrolière Perenco y a, en effet, installé une station-service d'un type nouveau pour la RD. Congo car, elle permet d'approvisionner des véhicules équipés de moteurs utilisant du gaz comprimé comme carburant. L'inauguration de cette station-service s'est faite en présence du Ministre de tutelle du secteur des Hydrocarbures, le Ministre d'Etat Rubens Mikindo Muhima.

A l'occasion de sa première visite officielle à Muanda, ville côtière de la province du Kongo Central, le Ministre d'Etat, Ministre des Hydrocarbures Rubens Mikindo Muhima a procédé le vendredi 22 novembre 2019 à l'inauguration de la station-service pour véhicules à gaz de la société pétrolière Perenco.

Cette station-service à gaz comprimé est une grande innovation pour le pays puisque c'est la première du genre en République Démocratique du Congo, bien que le groupe pétrolier Perenco ait déjà développé cette technologie dans d'autres filiales africaines, notamment au Gabon.

Le Ministre d'Etat Rubens Mikindo s'est dit satisfait de voir la matérialisation de ce projet qui permet de valoriser un peu plus le gaz issu de la production pétrolière avec réduction conséquente de l'empreinte sur l'environnement. Il a émis le vœu de voir ce type de projet s'étendre sur d'autres provinces de la République, particulièrement celles de l'Est du pays où les réserves en gaz naturel sont prouvées.

Un souhait évoqué également par le Directeur Général de Perenco REP et MIOC, Grégoire De Courcelles, qui a noté que cette station-service est une grande fierté pour la filiale RDC et l'ensemble du groupe Perenco.

«C'est une grande première qui s'opère pour la République Démocratique du Congo avec ce système qui a non seulement le mérite de valoriser les ressources locales en gaz mais aussi d'apporter une solution utilisant des véhicules moins polluants», a-t-il indiqué.

Grégoire de Courcelles a précisé que le pétrolier reste résolument engagé aux côtés de l'Etat congolais pour aller d'innovations en innovations visant à valoriser les ressources énergétiques nationales au profit de tous.

L'occasion pour lui de rappeler que Perenco dispose déjà depuis une quinzaine d'années d'une centrale à gaz de 20 Mégawatts pour les besoins de l'exploitation onshore et offshore, et qu'une partie de l'énergie électrique générée et du gaz produit est envoyée à la station locale de la SNEL pour la desserte de ses abonnés de Muanda.

Le Directeur Général de Perenco REP et MIOC a par ailleurs fait allusion au grand projet de central à gaz Perenco, le projet « Gas To Power Muanda », dont le fonctionnement aura le mérite de répondre positivement à l'appel du Gouvernement dans sa lutte contre le déficit énergétique que connaît le pays.

Il faut savoir que le projet « Gas To Power Muanda » est une initiative de Perenco visant à valoriser les réserves en gaz de la zone côtière à travers la construction, de 24 à 30 mois, d'une nouvelle centrale à gaz à proximité de celle existante à Muanda. La centrale à construire pourra générer une puissance totale de 80 Mégawatts dans sa première phase et 150 Mégawatts dans sa seconde phase de construction.

Cette énergie produite permettra d'alimenter en électricité non seulement la région de Muanda, mais aussi des sociétés de production du Kongo Central (notamment le Port en Eaux Profondes de Banana) et du Grand Katanga. Cette initiative aura le mérite de désenclaver Muanda, de générer des revenus additionnels significatifs directs et indirects pour l'Etat congolais, et enfin, de créer des emplois directs et indirects.

A l'occasion de la cérémonie d'inauguration de la station-service à gaz de Perenco, le Ministre des Hydrocarbures a également fait allusion à ce projet en précisant qu'après avoir vu personnellement le travail qu'effectue cette société pétrolière sur le terrain, il dispose d'arguments supplémentaires pour exercer un plaidoyer du projet « Gas To Power Muanda » auprès du Gouvernement central.

Le Représentant du Gouverneur ad intérim à cette cérémonie, le Ministre Provincial de la Justice Edouard Samba Nsitu a aussi, de son côté, loué l'initiative de Perenco et a affirmé que la présence des sociétés pétrolières dans la province est une opportunité pour booster l'économie du Kongo Central.

«La province du Kongo Central est plus que fière de voir la Perenco travailler activement dans le domaine socio-économique, car il faut dire que plus d'un millier d'emplois directs et indirects sont pourvus par la Perenco ainsi que plusieurs actions à caractère humanitaire et dans le domaine des infrastructures sont réalisées à travers toute la province», a-t-il précisé.

Une démonstration d'approvisionnement de véhicule à partir de la station-service a été faite à l'occasion afin de démontrer le caractère concret de l'opérationnalité de ce nouvel ouvrage. La Jeep du DG de Perenco a servi de matériel didactique sous les regards attentionnés de l'assistance.

Il est à noter que la cérémonie inaugurale a été aussi rehaussée de la présence de nombreuses personnalités du territoire, de la province et de la capitale nationale parmi lesquelles le député national élu de Muanda, Midi Giamani, le vice-ministre des Hydrocarbures, Moussa Mondo et le DG de la Société Nationale des Hydrocarbures (SONAHYDROC), Hubert Miyimi.

Quelques données techniques sur la station-service à gaz

La station-service à gaz comprimé de Perenco est localisée à 4 kilomètres de la centrale électrique de Kinkasi d'où est tirée la ligne de gaz qui l'approvisionne. Le gaz utilisé pour les véhicules est identique au gaz que la société pétrolière envoie à la station locale de la Société Nationale d'Electricité (SNEL) afin de faire fonctionner ses générateurs à gaz.

Le gaz qui arrive à la station est séché sur place à l'aide d'un dispositif appelé « sécheur », puis passe au niveau des compresseurs à 4 étages. La pression d'entrée est de 5,5 bars ou 80 PSI. Chaque étage du compresseur remonte la pression jusqu'à atteindre 250 bars de pression. C'est à cette pression que le gaz est conservé dans les 5 réservoirs de stockage dans l'attente du ravitaillement des véhicules.

C'est donc ce gaz naturel compressé qui est utilisé comme carburant automobile. Il est stocké sous forme de gaz à l'inverse du GPL qui, lui, est stocké à l'état liquide.

La station-service à gaz est équipée de différents dispositifs de sécurité : détecteurs de gaz, extincteurs, vannes de sécurité. Les règles sont strictes pour les opérateurs et utilisateurs, notamment l'interdiction d'utiliser des téléphones mobiles à proximité, de fumer, et d'avoir tout comportement susceptible de représenter un risque pour la station. En outre, les réservoirs des véhicules sont composés d'acier de haute résistance et sont soumis à des tests extrêmement poussés. Ces réservoirs résistent donc mieux qu'un réservoir à essence traditionnel.

Par ailleurs, une inspection périodique du système d'allumage et du système électrique des voitures est prévue tous les 15.000 km, le remplacement des filtres à gaz tous les 20.000 km et l'inspection du réducteur tous les 40.000 km, avec contrôle d'étanchéité du système à chaque intervalle.

A La Une: Congo-Kinshasa

Plus de: La Prospérité

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.