Sénégal: Le budget des sports largement revu à la hausse

Dakar — L'Assemblée nationale a revu largement à la hausse le budget du ministère des Sports, passé de 15.768.859.480 francs CFA pour la gestion en cours à 24 milliards 783 millions 737.928 pour l'année 2020, a appris l'APS.

En plus de ce budget de l'année prochaine, le ministre des Finances et du Budget Abdoulaye Daouda Diallo a promis au monde sportif un fonds de dépôt pour faire face aux besoins urgents.

"Avec ce fonds, il y aura beaucoup plus de célérité dans certaines dépenses urgentes", a fait savoir le ministre des Finances après la discussion du projet de budget par les députés.

Les parlementaires ont également prévu dans les années à venir plus de 206 milliards en autorisations d'engagement.

Les questions d'infrastructures ont encore occupé une large place au cours des discussions qui se sont prolongées tard dans la soirée du dimanche.

Le ministre des sports, Matar Ba, a ainsi confirmé l'ouverture de nouveaux chantiers sportifs au cours de l'année 2020.

"Le département des Sports envisage d'ouvrir de nouveaux chantiers d'envergure à l'instar du stade olympique de Diamniadio", a-t-il expliqué.

Il a par ailleurs évoqué la reprise des stades Léopold Sédar Senghor, Me Babacar Sèye, Aline Stoé Diatta, Lamine Guèye, Ely Manel Fall, Iba Mar Diop ainsi que la rénovation du CNEPS de Thiès et de la piscine olympique nationale.

M. Ba s'est dit satisfait de la posture des députés qui selon lui ont compris la place que doit occuper le sport dans le développement du Sénégal.

"Oui, c'est heureux et je vois que vous êtes les premiers défenseurs du sport", a insisté le ministre de sports s'adressant aux parlementaires.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: APS

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.