Cote d'Ivoire: Innondations à Grand-Bassam - Ce que le ministre Maurice Bandaman et l'UNESCO ont fait

Le mardi 26 novembre 2019, le ministre de la Culture et de la Francophonie, Maurice Kouakou Bandaman, a annoncé au cours d'une conférence de presse dans les locaux de la préfecture de Grand-Bassam, le début d'une mission d'évaluation de dégâts après les pluies ayant inondé la ville.

Cette mission d'évaluation initiée par l'Organisation des Nations Unies pour l'éducation, la science et la culture(Unesco), est composée d'experts nationaux et internationaux (spécialistes en architecture et conservation du bâti, hydrologie et ingénierie, patrimoine culturel immatériel, etc.).

Elle devait se dérouler du mardi 26 novembre 2019 au samedi 30 novembre 2019 dans la ville historique de Grand-Bassam, inscrite au patrimoine mondial de l'organisation.

Maurice Bandaman a traduit sa reconnaissance à la représentante de l'organisation, Anne Lemaistre pour cette mission financée par sa structure. Il a dit espérer beaucoup de cette mission des experts.

« L'Etat de Côte d'Ivoire et le gouvernement attendent beaucoup de leur mission, de leur expertise, de leurs recommandations pour que le programme de restauration, de sauvegarde de la ville historique de Grand-Bassam soit maintenu, poursuivi afin que cette ville puisse tenir toutes les promesses qu'elle a suscitées par son inscription (Ndlr : inscription au patrimoine mondiale de l'Unesco) », a t-il souligné en présence du préfet de Grand-Bassam, Amakou Kassi Gabin .

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Cote d'Ivoire

Plus de: L'Intelligent d'Abidjan

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.