Ile Maurice: Affaire l'Amicale - Naseeb Keramuth reçoit des menaces de mort

2 Décembre 2019

Abdool Naseeb Keramuth, un des quatre condamnés de l'incendie de l'Amicale désormais en liberté, a porté plainte au poste de police de Plaine-Verte pour des menaces de mort qu'il aurait reçues dans une lettre anonyme, le jeudi 28 novembre.

Vers 14 h 30 le même jour, sa mère lui aurait remis la lettre qui lui était adressée et dont voici la teneur : «Naseeb Keramuth to finn reisi sorti, be pas kas latet inn gagn un an depi to finn sorti. Zot la mor bien bien pre. Ton finn sorti to p amize deor. To krwar nou pou bliye sa madam ansint 7 mwa la. Li ek so bebe finn perdi lavi. Prepar toi to la mor li inevitab. Nou bien kontan to finn sorti. Apre tousa bann kinn mor la, sa deux tifi lai tim la, to ti pe loz dans prizon to ti kouma ene lerwa dan prizon. Guet kouma nou pou tir to manze. Nou pou bril twa vivan. Bate rande pa fer di mal sa.»

Le plaignant aurait expliqué aux policiers qu'il ne connaît pas l'auteur et il leur aurait remis la lettre pour ouvrir une enquête. Nous l'avons contacté pour une réaction et il nous a expliqué qu'il revenait de la prière vers 14 heures quand sa mère lui a remis cette lettre. «J'ai cru que c'était une lettre d'amour en trois parties. Je me suis dit que je la lirais à mon retour du boulot. C'est ce que j'ai fait.»

De retour chez lui vers 18 heures, il aurait ouvert la lettre et découvert la mauvaise surprise. «Je n'ai pas réussi à dormir, je me suis rendu au poste de police de Plaine-Verte pour une déposition. Je compte aller de l'avant et j'ai sollicité l'avis de mes avocats. J'irai au CCID si mes avocats me le conseillent car ma vie pourrait être en danger.»

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: L'Express

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.