Sénégal: Kaffrine - Gestion de la campagne agricole et arachidière

2 Décembre 2019

Fortement déterminée à accompagner les producteurs du pays et défendre la cause paysanne à travers toutes ses facettes, l'organisation « Aar Sunu Moomel » n'est plus sur une dynamique de respecter les décisions prises au niveau du Comité national interprofessionnel de l'arachide (Cnia) qui se charge naturellement de la fixation des prix des produits agricoles au Sénégal.

Lors de la 1ère édition de leur forum organisé Samedi à Kaffrine, les associés du président Bassirou Bâ alias « Toucouleur Ru Baay » ont ainsi décidé de ne plus obéir aux instructions prises au niveau de ce comité qu'ils accusent de ne jamais prendre en compte les intérêts des producteurs comme il a été d'ailleurs le cas lorsqu'il était question de fixer cette année le prix pour l'arachide.

Dès lors, ils ont décidé de bâtir une forte mobilisation et prendre en charge eux-mêmes, les questions fondamentales qui interpellent les producteurs dans tous leurs compartiments.

Cette rencontre qui mobilisait plus de 200 participants venus des différentes régions du centre avait pour thème « la bonne gestion de la campagne arachidière ».

Un sujet que ces travailleurs de la terre ont d'ailleurs prétexté pour réfléchir et partager sur les vraies questions qui freinent aujourd'hui le développement de l'égriculture au Sénégal.

Dans les travaux, les réflexions ont été nombreuses et diversifiées. Si pour certains camarades, la question des semences, intrants et autres matériels agricoles constituent les maîtres maux d'une agriculture fleurissante, d'autres ont pensé que la volonté de payer l'effort paysan traine de plus en plus et que les décideurs, leaders d'opinons et les porteurs de voix du pays peinent à prendre le combat en mains et se montrent laxistes devant un secteur moteur de croissance.

Divers autres sujets ont été également abordés dans la réflexion comme les feux de brousse, les vols de bétail, ou les cohabitations souvent heurtées entre agriculteurs et pasteurs.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Sud Quotidien

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.