Congo-Brazzaville: Vie des partis - Les congrès fédéraux du PCT et réunions des comités de district démarrent le 5 décembre

Le comité central du Parti congolais du travail (PCT) a clôturé, le 30 novembre, à Brazzaville sa sixième session extraordinaire consacrée à l'adoption des documents du congrès. Ainsi, il a arrêté la période du 5 au 12 décembre pour la tenue des assemblées générales des comités de district et d'arrondissement ainsi que les congrès fédéraux.

Trois jours durant, les membres du comité central ont examiné, puis adopté à l'unanimité, après quelques amendements, des documents traitant du financement du parti, des organisations affiliées, mouvements associatifs et stratégies de communication du parti.

A l'occasion, ils ont arrêté le calendrier de la tenue des assemblées générales des comités d'arrondissement et de district, ainsi que des congrès fédéraux. Au cours de ces réunions, chaque instance devrait sélectionner les membres qui participeront au cinquième congrès ordinaire, prévu du 27 au 30 décembre à Brazzaville. Ces assises déboucheront sur l'élection du nouveau secrétaire général du PCT, du secrétariat permanent et de bien d'autres instances dirigeantes du parti. « Bientôt vont se tenir les assemblées générales des comités de district et d'arrondissement, puis les congrès fédéraux. Pendant ces rencontres, les membres du comité central sont tenus de jouer leur partition afin que la moisson à obtenir soit celle qui honore le PCT, notre parti qui fête en même temps ses 50 ans d'existence », souligne le communiqué final des travaux.

Dans la foulée du congrès sera célébré le cinquantenaire du PCT, une formation politique créée le 29 décembre 1969 par Marien Ngouabi, assassiné le 18 mars 1977. A cet effet, un comité d'organisation a été mis sur pied pour préparer la célébration, avec faste, de cet anniversaire.

S'exprimant sur les inondations qui ont laissé plusieurs familles sans abri dans l'extrême nord du pays, le secrétaire général du PCT a invité le gouvernement à agir plus vite. « Certains départements du pays subissent présentement des inondations d'une rare ampleur qui ont plongé la population dans l'errance et le désarroi. Nous encourageons le gouvernement à poursuivre les efforts engagés afin de sortir nos compatriotes de ce sinistre », a conclu Pierre Ngolo.

A La Une: Congo-Brazzaville

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.