Sénégal: Audit de la Senelec, hausse des prix de l'électricité - Pape Demba Bitéye revient à la charge

2 Décembre 2019

Le nouveau directeur général de la Senelec, Pape Demba Bitèye, est formel : il n'a pas ordonné d'audit de l'entreprise héritée du ministre du Pétrole Mouhamadou Makhtar Cissé. Invité hier, dimanche, de «Jury du Dimanche» de Iradio, il a dit que les urgences sont ailleurs et qu'il n'en a guère besoin.

Pour lui, la Senelec se porte d'ailleurs bien avec une capacité installée de mégawatts supérieure à la demande enregistrée (1300 contre 700 mégawatts).

Pour autant, le patron de la Senelec a estimé qu'aujourd'hui plus que jamais, les Sénégalais devraient se féliciter des réformes qui ont été proposées depuis 2012 et qui leur ont permis de retrouver l'électricité toute l'année avec une moyenne de coupures évaluée à moins de deux jours par an.

« Rappelons-nous de la période d'avant 2012, c'était les émeutes de l'électricité. J'étais responsable de la structure chargée de distribuer l'électricité. Les machines qui étaient disponibles tombaient souvent en panne.

En 2012, le Président Macky Sall déclinait sa vision de mix énergétique lors du Conseil des ministres décentralisé de Diourbel».

Pape Demba Bitèye qui a confié par ailleurs que le Président Macky Sall a électrifié plus de 3000 villages, rappellera que la production a presque doublé avec 1300 mégawatts de capacité installée.

Et le patron de la Senelec d'inviter à une meilleure appréhension de ce que les Sénégalais appellent «hausse » du prix de l'électricité. Pour lui, le terme «réajustement» convient le mieux non sans faire les précisions qui suivent.

« Ce réajustement tarifaire n'augmente en rien les revenus de la Senelec. Le Président a été très clair. Les couches les plus démunies ne doivent pas être concernées».

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Sud Quotidien

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.