Seychelles: Pour aider à lutter contre le cancer, la deuxième île des Seychelles «braves the shave»

La Cancer Concern Association sur Praslin, la deuxième plus grande île des Seychelles, a organisé une activité de collecte de fonds pour financer un centre destiné aux personnes nécessitant des soins palliatifs.

"Brave the Shave" qui a eu lieu à Mahe, la principale île, en octobre, a été répété samedi à Praslin. «Brave the Shave» est une activité internationale de financement dont les bénéfices vont aux victimes du cancer et à leurs familles.

La présidente de l'association, Tasianna Bossy, a déclaré à la SNA que la communauté souhaitait vivement un tel établissement sur Praslin.

«Nous effectuons beaucoup de visites à l'hôpital et à domicile et nous avons constaté de la demande pour des soins supplémentaires et pour la protection de la vie privée. Lorsqu'une personne traverse la dernière étape de sa vie, elle n'a pas toujours accès à une chambre privée, qui coûte cher. La personne a besoin de plus de confort, de soins et d'intimité », a déclaré Mme. Bossy.

Elle a déclaré que le projet de soins palliatifs en était «encore au stade préliminaire».

«Nous travaillons en étroite collaboration avec le ministère de la Santé. C'est le ministère de la santé qui nous fournira l'endroit, qu'il s'agisse d'un nouveau terrain ou d'un bâtiment lui appartenant. Nous avons recours à des hommes d'affaires pour financer le centre de soins palliatifs », a déclaré Mme. Bossy.

Malgré la pluie persistante de samedi, un grand nombre de personnes ont assisté à l'activité et ont généreusement contribué.

Outre le fait de payer le rasage pour les cheveux, les participants pouvaient donner leur sang, faire des tests rapides du VIH, faire un test du cancer de la prostate ou du sein et contrôler leur tension artérielle. Le public a également eu la possibilité d'acheter un espace sur un «mur» pour le placer dans le futur hospice. Un morceau de contreplaqué avait été conçu dans un mur avec des briques roses, chacune coûtant 250 SCR (18 $).

Un des nombreux individus qui ont eu le courage de « Brave the Shave » sur Praslin. (Romano Laurence) Photo License: CC-BY

Pour le moment, le chiffre exact évoqué n'est pas connu, mais la présidente a indiqué que l'association recevait le soutien de nombreuses entreprises de Mahe et de Praslin.

Peter Pomeroy, un participant, a déclaré qu'il avait participé à «Brave the Shave» car «c'est pour une très bonne cause».

«Les membres de ma propre famille ont été touchés par le cancer au fil des ans et nous savons tous à quel point c'est une terrible maladie. Quoi que que je puisse faire pour améliorer la situation des familles à Praslin je le ferai. J'ai promis 10 000 SCR (730 USD) pour mon rasage et mes enfants en ont donné 2 500 SCR (183 USD) pour les briques », a déclaré M. Pomeroy.

Bien que l'acte ne puisse être comparé à un patient atteint du cancer qui perd ses cheveux, de nombreux participants et personnes présentes ont déclaré que «Brave the Shave» est un excellent moyen de collecter des fonds et de sensibiliser le public à la maladie, en aidant les victimes.

«Ma mère est décédée d'un cancer et je me sent concerné. Je voulais contribuer à améliorer les choses pour les autres», a déclaré un autre participant, Roddy Moustache.

A La Une: Seychelles

Plus de: Seychelles News Agency

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.