Sénégal: Vers un plan stratégique pour le retrait des enfants de la rue

L'Etat du Sénégal travaille sur un plan stratégique national devant permettre un retrait durable des enfants de la rue, annoncé le directeur de la promotion des droits et de la protection des enfants, Niokhobaye Diouf.

Dans le processus d'élaboration de ce plan stratégique, il a été mis en place un cadre de coordination et de suivi des directives présidentielles sur la politique de retrait des enfants, a-t-il indiqué dans un entretien avec l'APS.

Ce cadre d'échanges regroupe différents acteurs concernés par cette question ainsi que des ministères sectoriels dont celui des Affaires étrangères, compte tenu de la dimension transfrontalière de la question.

"Outre la définition des procédures à adopter, ce cadre travaille également sur où référer les enfants qui seront retirés, leur prise en charge et leur réinsertion", a indiqué M. Diouf, précisant que le plan stratégique "en gestation" va disposer d'un budget propre pour marquer son autonomie.

Selon lui, la question de la protection des enfants est devenue un sujet "transversal", nécessitant une réponse collective.

Le ministère de la Femme, de la Famille, du Genre et de la Protection des enfants, dont dépend la direction de la promotion des droits et de la protection des enfants "n'a plus le monopole de la question.

La question de l'enfance est devenue une responsabilité collective qui veut que le rôle de chacun soit bien défini", a insisté Niokhobaye Diouf.

Il dit que ses services ont entamé des discussions avec des "daaras" volontaires et engagés à accepter de recevoir des enfants qui seront retirés de la rue.

M. Diouf, faisant le point sur les dernières opérations de retrait, note que la première (juin 2016 à juin 2017) avait permis de retirer quelque 1585 dont plus 600 sénégalais. La deuxième opération, conduite en février 2018 (6 mois) a permis de retirer 339 enfant-talibés.

Outre les 60 familles d'accueil ont été par la suite enrôlées dans le programme des bourses familiales, "les daaras qui avaient accepté de recevoir ces enfants ont reçu des accompagnements en denrées alimentaires pendant 6 mois, en plus du financement d'un micro-projet pour permettre à l'établissement d'accueil de pouvoir voler de ses propres ailes", signale M. Diouf.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: APS

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.