Togo: Se développer sans trop s'endetter

2 Décembre 2019

'Développement durable et dette soutenable, trouver le juste équilibre'. Thème d'une rencontre organisée ce lundi à Dakar à laquelle participe le président Faure Gnassingbé.

Cette journée de réflexion est organisée par le Cercle des économistes (France) avec la présidence de la République du Sénégal, le FMI et les Nations Unies.

Elle sera suivie demain par une présentation détaillée du 'Pacte de Dakar', une feuille de route novatrice pour que l'Afrique devienne la locomotive de la croissance mondiale.

De nombreuses personnalités sont présentes à Dakar, notamment Kristalina Georgieva , la nouvelle directrice générale du FMI, et Amina J. Mohammed, vice-secrétaire générale des Nations Unies.

Le thème du développement durable et de la dette soutenable intéresse au plus haut point les autorités togolaises.

Comment concilier les priorités du développement avec d'importants projets d'infrastructures et la nécessité de ne pas trop s'endetter. Une équation pas facile à résoudre.

Il faut noter que depuis un an, Lomé a fait de gros efforts pour réduire sa dette. Le ratio est passé sous la barre des 68% du PIB en septembre dernier, en avance sur les prévisions initiales.

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.