Angola: Signature d'un accord sur les mathématiques

Luanda — Un accord sur l'échange d'expériences entre professeurs de mathématiques, de recyclage et de méthodologies de l'éducation a été signé, ce lundi à Luanda, entre l'Université Agostinho Neto (UAN) et l'Université nationale de la Corée du Sud et l'Union africaine de mathématiques.

L'accord, paraphé dans le cadre de la troisième rencontre panafricaine de mathématiques, accueillie jusqu'à mercredi par l'Angola, a été signé par le recteur de l'UAN, Pedro Magalhães, le président de l'université sud-coréenne, Hee-Chan Lew, et le président de l'Union africaine de mathématiques, Nouzha El Yacoubi.

Selon la ministre angolaise de l'Enseignement supérieur, des Sciences, de la Technologie, de l'Innovation, Maria Bragança do Rosário Sambo, l'enseignement des mathématiques requiert la qualification de l'enseignant, son perfectionnement, la transformation de sa vision et la mise à jour des programmes d'études, car un bon nombre de ces programmes serait déjà obsolètes, dépassés et inadaptés aux nouvelles technologies.

Pour la coordinatrice de l'événement, Maria de Natividade, la rencontre de Luanda réunit divers spécialistes et chercheurs en mathématiques afin d'améliorer la qualité de l'éducation en Angola et en Afrique en général.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: ANGOP

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.