Angola: "Formulaire douanier" en vigueur à l'aéroport

Luanda — Les personnes voyageant à l'étranger, sortant par l'aéroport international "4 de Fevereiro" déclarent, depuis dimanche (01 décembre), les biens qu'elles transportent, dans un "Formulaire de déclaration en douane", mis à disposition par l'Administration générale des impôts, (AGT, sigle en portugais).

Cette mesure émane d'un « décret » du Ministère des Finances, daté du mois d'août 2019, comme un mécanisme de lutte contre le blanchiment de capitaux et le financement du terrorisme, concernant les citoyens nationaux et les étrangers qui entrent en Angola.

Un document émis au niveau de l'Aéroport international de Luanda, à titre expérimental, pour une période de 30 jours, explique que les personnes concernées doivent, entre autres, déclarer les sommes d'argent à transporter, dont la limite est de dix mille dollars, ou l'équivalent en une autre monnaie étrangère.

Les passagers sont également tenus d'indiquer leurs données personnelles (nom, date de naissance, numéro de passeport et sexe), la destination, le but du voyage et des biens tels que des armes, des munitions, des objets d'art et des métaux précieux sous une forme comportant une vingtaine de questions. Les formulaires sont disponibles en portugais, anglais et français, au comptoir situé avant les services de migration (pour ceux qui embarqueront), tandis que ceux qui se rendent en Angola devront les remplir l'aéronef et ensuite les présenter aux autorités douanières.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: ANGOP

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.