Algérie: Economie circulaire - Les laboratoires de la Formation professionnelle ouverts pour perfectionner le savoir-faire des jeunes

Alger — Le ministre de la Formation et de l'Enseignement professionnels, Belkhir Dadamoussa a indiqué, lundi à Alger, que les laboratoires des établissements de formation professionnelle étaient ouverts devant les jeunes en vue de perfectionner leur savoir-faire et innovations et faciliter la concrétisation de leurs projets liés notamment à l'économie circulaire et à la protection de l'environnement.

Dans une déclaration à la presse en marge de l'ouverture de la 1ère Rencontre nationale des porteurs de projets verts, M. Dadamoussa a précisé que son département accordait la chance aux jeunes innovateurs notamment dans les secteurs de l'Environnement, des Energies renouvelables et de la Formation, et s'attelait à approfondir leurs connaissances au sein des laboratoires des établissements spécialisés".

Indiquant que le Gouvernement était déterminé à accompagner les porteurs de projets verts et amis de l'environnement aux plans matériel et moral, le ministre a rappelé que l'Algérie avait fait de grands pas en matière d'Energies renouvelables.

Les projets choisis donneraient lieu bien entendu à des solutions à intégrer dans différents services à l'instar des établissements éducatifs afin de préserver le milieu ambiant, a-t-il souligné.

En réponse à une question sur l'éventuel financement de ces projets par des investisseurs privés, M. Dadamoussa a considéré "les investisseurs privés comme étant de principaux partenaires du moment qu'il est impossible pour l'Etat de prendre en charge, seul, tous les frais, même s'il s'occupe, faudrait-il l'avouer, d'un grand nombre de ces projets".

Le partenariat entre les investisseurs privés et les porteurs de projets est un projet gagnant-gagnant, a rappelé le ministre, mettant en avant le lien étroit sous-tendant formation professionnel et environnement et qui consiste en la formation des jeunes en leur permettant de concrétiser plus tard leurs idées sur le terrain.

Intervenant à la même occasion, le Secrétaire général (SG) du ministère de l'Environnement et des Energies renouvelables, Kamel-Eddine Belatreche a affirmé que la Formation professionnelle accompagnait son secteur notamment dans les nouvelles spécialités de l'environnement, qui prennent d'ailleurs la forme de modules dans les établissements de formation.

Dans le cadre du programme d'accompagnement des jeunes porteurs de projets verts, nous avons procédé aujourd'hui au recensement des jeunes désirant investir dans le recyclage et les énergies renouvelables, d'où l'intérêt d'organiser cette première rencontre nationale regroupant les porteurs de projets et les investisseurs, a tenu à souligner M. Belatreche.

Au cours de cette rencontre, quelque 17 projets ont été sélectionnés pour faire l'objet de conventions entre les innovateurs et les sponsors.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Algérie

Plus de: Algerie Presse Service

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.