Algérie: Les pouvoirs publics déterminés à élargir la participation des handicapés au processus de développement à l'horizon 2030

Alger — La ministre de la Solidarité nationale, de la Famille et de la Condition de la Femme, Ghania Eddalia a mis en avant, lundi à Alger, la volonté des pouvoirs publics à élargir la participation des personnes souffrant de handicap au processus de développement à l'horizon 2030, à travers des programmes liés à la santé, à l'enseignement et à la formation, et la facilitation de leur insertion dans le monde de l'emploi.

Dans une allocution à l'occasion de la célébration de la Journée maghrébine des handicapés, Mme. Eddalia a précisé que les pouvoirs publics accordaient "un intérêt particulier aux droits et à la promotion des personnes souffrant de handicap", affirmant l'engagement des autorités à "élargir la participation de cette catégorie à tous les plans à, travers des programmes liés à la santé, à l'enseignement et à la formation, et en facilitant leur insertion professionnelle".

"Outre l'arsenal juridique mis en place au profit de cette frange de la société, un grand respect des principes liés à l'égalité des droits et des chances et la citoyenneté est observé en application des engagements émanant de la ratification, par l'Algérie, de la Convention onusienne", a-t-elle souligné.

Selon la ministre, la politique de son département relative à la prise en charge des personnes souffrant de handicap est principalement axée sur "la garantie de l'Education et de l'Enseignement à tous les apprentis handicapés sans exception ou exclusion, l'aide à l'emploi et à l'insertion socioprofessionnelle et l'octroi d'aides pécuniaires et d'avantages à caractère social".

L'effort est également orienté vers " la facilitation de l'accès de cette catégorie en supprimant les entraves rencontrées dans la vie quotidienne, l'adaptation des bâtisses, des infrastructures et des moyens de transport et l'octroi de logements en fonction des besoins de chaque cas".

A cette occasion, Mme Eddalia a mis l'accent sur l'importance de la célébration de cette Journée maghrébine des personnes handicapées, le 2 décembre de chaque année, qui a été adoptée par le Conseil ministériel maghrébin chargé de l'emploi, de la formation, des affaires sociales et de la communauté maghrébine à l'étranger lors de sa 9e session tenue en 2010 au Rabat (Maroc), soulignant que la célébration de cette journée reflétait l'importance accordée au "renforcement de la coopération entre les pays du Maghreb à même de promouvoir les droits des personnes handicapées et d'instaurer une justice au sein de nos sociétés envers cette catégorie vulnérable".

En marge de cette rencontre, la ministre a relevé l'impérative "intensification de la coopération maghrébine à travers l'organisation de rencontres pour l'échange d'expériences et d'expertises en vue de trouver des mécanismes communs à même de renforcer l'intégration de la catégorie des personnes handicapées, de lever les obstacles auxquels ils font face, et de leur permettre de vivre avec autonomie dans un cadre humain et social juste et équitable".

Concernant la mise en œuvre de la dernière mesure du Gouvernement relative à l'augmentation de la pension des personnes aux besoins spécifiques, Mme Eddalia a affirmé que "cette mesure est entrée en vigueur. Il est procédé à la coordination entre les secteurs de la Solidarité et des Finances pour lancer l'opération de paiement de la pension de cette catégorie".

Soulignant l'impératif "renforcement et promotion de la formation notamment au profit des encadreurs relevant des centres spécialisés et des formateurs", la ministre a indiqué la coopération existante entre son département et les secteurs de l'Education et de la Formation et de l'Enseignement supérieur dans ce cadre, outre la consécration de classes au profit de cette catégorie. Il est procédé actuellement à "la formation de près de 400 assistants pour la prise en charge de cette catégorie notamment les enfants handicapés, a-t-elle rappelé.

Au terme de son allocution, Mme Eddalia a exprimé "sa ferme condamnation" quant à l'ingérence du Parlement européen dans les affaires internes de l'Algérie, appelant le peuple algérien à "renforcer la cohésion, s'attacher à l'unité nationale et préserver la souveraineté, la sécurité et la stabilité du pays afin de faire face à ces manœuvres".

"Les algériens peuvent régler leurs problèmes internes sans ingérence étrangère", a-t-elle affirmé.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Algerie Presse Service

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.