Congo-Brazzaville: Cop 25 - Denis Sassou N'Guesso plaide en faveur du Fonds bleu pour le Bassin du Congo

Le chef de l'Etat congolais a lancé, le 2 décembre à Madrid, en Espagne, à l'ouverture de la Cop 25, un appel à la communauté internationale pour le financement du Fonds bleu pour le Bassin du Congo.

« Le Fonds bleu pour le Bassin du Congo a besoin aussi de vous, des fonds privés et publics. C'est un appel à la société mondiale que je lance solennellement aujourd'hui dans l'esprit de l'accord de Paris », a déclaré Denis Sassou N'Guesso.

Le chef de l'Etat congolais a réitéré son attachement à l'accord de Paris signé en 2015, lors de la Cop 21, et traduit l'engament de son pays à préserver les écosystèmes forestiers y compris les tourbières et les mangroves pour la suivie de l'humanité.

« Personne ne peut l'ignorer, nous nous sommes seize Etats mobilisés autour du Bassin du Congo et nous nous sommes dotés d'un instrument financier, le Fonds bleu en faveur de la préservation de l'environnement et de la lutte contre les changements climatiques », a-t-il indiqué.

« Nous vous attendons pour amplifier notre action pour faire face aux drames humanitaires liées aux conséquences de la déforestation », a ajouté le président congolais.

Annoncé en marge de la Cop 22 en 2016 à Marrakech, au Maroc, le Fonds bleu pour le Bassin du Congo a été officiellement lancé le 9 mars 2017 à Oyo, en République du Congo. Il s'agit d'une initiative de la Fondation Brazzaville visant, entre autres, la conservation et la préservation des écosystèmes forestiers d'Afrique centrale, le dragage des cours d'eau de la région, la construction des barrages hydroélectriques, l'amélioration des conditions de vie des communautés riveraines.

Le Bassin du Congo s'étend sur deux cent vingt millions d'hectares de forêts et constitue le deuxième poumon vert planétaire après l'Amazonie, en Amérique latine.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Congo-Brazzaville

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.