Maroc: Lancement du projet "SAFAE et la démocratie" pour l'égalité des sexes

Le Réseau des associations de développement actives dans la province d'Al Hoceima a organisé, samedi, une rencontre de communication pour le lancement du projet "SAFAE (soutien et accompagnement en faveur des femmes pour l'autonomisation et l'égalité) et la démocratie" visant à soutenir l'égalité entre les sexes.

Ce projet vise à promouvoir l'égalité entre les sexes à travers de nouveaux mécanismes pour le développement de la culture de participation citoyenne, ainsi qu'à soutenir les organisations de la société civile et les collectivités territoriales des provinces de Figuig, Settat, Tata et Al Hoceima pour prendre des mesures concrètes qui tiennent compte de l'égalité des sexes dans les politiques publiques et les programmes d'action locale.

A cette occasion, le chercheur en gouvernance territoriale, Farouk Hajjaji, a mis en avant les efforts visant à institutionnaliser l'égalité et l'approche genre dans les lois réglementant les collectivités territoriales, à travers diverses procédures légales.

La réalité des pratiques et les résultats de l'intégration des collectivités territoriales dans l'approche genre ainsi que le principe d'égalité dans l'aménagement du territoire connaissent des lacunes, tant au niveau de l'élaboration et la mise en place d'instances consultatives, qu'au niveau d'intégration de l'approche genre dans les programmes et les plans d'aménagement territorial, ou au niveau de l'adoption d'un budget pour l'approche genre, a-t-il mis en exergue.

De son côté, la présidente du Réseau des associations de développement actives dans la province d'Al Hoceima, Souad Kichouh, a indiqué que le projet s'inscrit dans le cadre du programme de l'Union européenne pour le renforcement de la société civile au Maroc et a pour objectif de traduire les engagements internationaux du Maroc en matière d'élimination de toutes les formes de discrimination à l'égard des femmes, ainsi que de soutenir les efforts visant la mise en place du plan gouvernemental pour l'égalité "Ikram II".

Les activités du projet consistent à élaborer et piloter une session de formation visant à renforcer les capacités des associations locales sur des questions liées à l'égalité des sexes, basée sur l'approche genre et la démocratie participative, ainsi qu' à contribuer à la création de coalitions associatives, a-t-elle précisé.

Elle a également souligné l'importance du projet pour le renforcement des compétences des institutions locales et leur accompagnement dans le pilotage de modèles de démocratie participative et d'interventions territoriales visant à promouvoir l'égalité à travers la mobilisation des femmes.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Libération

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.