Afrique de l'Ouest: Monétique interbancaire dans l'Uemoa - Visa et Gim-UEMOA sont les deux réseaux les plus actifs selon la BCEAO

Au titre de l'année 2018, l'Union économique monétaire ouest africaine(Uemoa) compte quatre (4) principaux réseaux monétiques, à savoir le Privé (On Us), le Gim-Uemoa, Visa et MasterCard.

Selon la Banque centrale des états de l'Afrique de l'ouest(Bceao) dans un rapport consacré à la question, ces entités permettent de réaliser des transactions monétiques transfrontalières sur un réseau d'accepteur déployé aux niveaux régional et/ou international, grâce à l'harmonisation et à la standardisation de leurs infrastructures d'acceptation.

Au sein du réseau Privé, explique l'institution, l'établissement financier est l'unique émetteur et acquéreur des transactions.

Le porteur, client détenteur d'une carte bancaire et l'accepteur ont chacun un contrat avec le même établissement financier, opérateur du système d'émission des cartes et d'acquisition des transactions.

«A fin décembre 2018, Visa et Gim-Uemoa sont les deux réseaux monétiques les plus actifs dans l'Uemoa, avec des parts respectives de 31,26% et de 28,87%.

Les cartes issues du Privé et comarquées GIM-VISA couvrent respectivement 16,02% et 15,99% des parts du marché.

Les réseaux MasterCard et Gim-Mastercard ne cumulent que 7,86% de ce secteur d'activité, soit respectivement 5,80% et 2,06% chacun, au titre de la même période », révèle la Bceao.

De manière générale, la Bceao soutient que l'émission des cartes sur l'ensemble des réseaux monétiques a affiché une croissance positive dans l'Union, à fin 2018.

«Au 31 décembre 2018, le réseau Visa affiche 1 847 852 cartes émises, soit une progression de 25,38% par rapport à 2017. Les taux de croissance des cartes privées et celles du GIM-UEMOA sont ressortis respectivement à 18,49% et à 17,06%, en 2018.

Concernant, le nombre de cartes émises sur le réseau MasterCard, une hausse de près de 121% a été relevée, entre 2017 et 2018. Le volume des cartes co-marquées Gim-MasterCard a augmenté de 548,59%, ce qui traduit la production de 103 196 unités sur la période susvisée », détaille la Bceao.

Elle a ajouté que les cartes MasterCard ont augmenté en nombre de 187 566, soit une croissance de 120,97%. Ces chiffres pourraient s'expliquer par la nouvelle stratégie de MasterCard, depuis 2015, qui a placé l'Afrique parmi ses marchés prioritaires.

Selon la Bceao, la société américaine a noué de nombreux partenariats avec des acteurs bien établis, notamment, le Groupe panafricain Ecobank (36 pays africains), l'opérateur technique WARI (35 pays africains), la banque Uba ou encore la plateforme de vente en ligne Jumia.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Lejecos.com

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.