Cameroun: Moïse Essoh - "Le Biyalogue c'est le Biyalogue, le dialogue c'est tout autre chose" (vidéo)

3 Décembre 2019

Depuis plusieurs mois, le Cameroun connait une situation politique bien difficile à plusieurs égards : crise anglophone, conflits armés désastreux dans l'Extrême Nord, crise post-électorale à l'issue des présidentielles d'octobre 2018, soif d'alternance exprimée par une frange non négligeable de la population, emprisonnement de certains opposants au régime de Yaoundé et la liste ne s'arrête pas là... ...

Face à cette situation de crise qui perdure, le chef de l'Etat Paul Biya propose des solutions qui tardent à produire leurs effets : mise en liberté de plusieurs détenues politiques après près de 9 mois d'emprisonnement sans procès, grand dialogue national, projet de loi mis à l'étude à l'Assemblée nationale afin de garantir la promotion du bilinguisme, recrutement très prochainement de 500 interprètes et traducteurs à fin de confirmer le français et l'anglais comme 2 langues de travail indistinctes dans les services publics...

Et, l'annonce du double scrutin législatif et municipal du 9 février 2020 suivi, hélas, d'une levée de bouclier et d'un boycott programmé dans les états-majors des principaux partis politiques de l'opposition.Dans ce brouillard, faut-il finalement s'inquiéter sur à l'avenir du Cameroun ? Face à la caméra de Camer.be Moïse Essoh réagit. Le pharmacien bruxellois n'y va du tout pas du dos de la cuillère pour critiquer le chef de l'Etat et son gouvernement.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Camer.be

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.