Conférence économique africaine 2019 - Un appel clair à une action plus audacieuse contre la crise de l'emploi des jeunes en Afrique

2 Décembre 2019

Charm El Sheikh, Égypte — La Conférence économique africaine de 2019 (CEA) a débuté ce lundi, dans la ville balnéaire, de Charm El Sheikh, en Égypte, invitant les décideurs africains à prendre des mesures audacieuses pour lutter contre la bureaucratie et les coûts de démarrage élevés afin de créer des emplois décents et bien rémunérés pour les jeunes du continent.

Lors de la séance plénière d'ouverture de la conférence de trois jours, le Ministre de l'investissement et de la coopération internationale de l'Égypte, Sahar Nasr, déclare que la conférence offre une plate-forme essentielle pour faire face aux défis de l'emploi des jeunes sur le continent.

« L'Afrique est la prochaine frontière de développement et les jeunes seront les principaux moteurs de notre continent et notre espoir d'un nouveau continent », indique Nasr. « Nous devons penser de manière stratégique et planifier pour les jeunes d'aujourd'hui ».

Pour le Gouverneur de la Banque centrale du pays, Tarek Amer, également Gouverneur égyptien de la Banque africaine de développement, « c'est une question qui préoccupe tous les décideurs politiques de notre continent - nous avons tous la vision de créer des emplois et stimuler l'esprit d'entreprise... et le problème est de savoir comment transformer la vision en réalité ».

Charles Leyeka Lufumpa, Économiste en chef par intérim et Vice-président du Groupe de la Banque africaine de développement, affirme que l'absence d'emplois pour la population nombreuse de jeunes est devenue une urgence socio-économique et politique préoccupante qui appelle à des solutions urgentes, pragmatiques et tournées vers l'avenir.

« C'est troublant parce que le chômage peut entraîner des troubles et des conflits. Avoir un emploi décent est un élément essentiel de la dignité humaine et le chômage est en mesure de menacer notre tissu social et notre cohésion ».

La Banque a lancé plusieurs autres initiatives qui ont contribué de manière significative à l'autonomisation des jeunes en Afrique. Parmi ceux-ci, il convient de mentionner sa stratégie « Des emplois pour les jeunes », qui permettra de créer 25 millions d'emplois d'ici 2025 et doter 50 millions de jeunes de compétences variées afin d'augmenter leur employabilité et leur réussite entrepreneuriale.

Alors qu'il ne reste qu'un peu plus d'une décennie pour atteindre les objectifs du Programme de développement durable à l'horizon 2030 des Nations Unies, la question de la productivité des jeunes est cruciale pour l'Afrique, notamment parce que la population en âge de travailler est essentielle à l'amélioration de la productivité et de la compétitivité du continent.

Adam Elhiraika, Directeur de la Division de la macroéconomie et de la gouvernance, à la CEA, dit que pour préparer les jeunes à un emploi productif, les gouvernements devront inclure dans

le programme de formation des modules d'entreprenariat orientés vers l'action pour les établissements secondaires, techniques et les universités.

Les gouvernements et les partenaires de développement doivent aider les jeunes entrepreneurs à identifier des programmes d'aide financière, notamment des programmes de subventions pour des idées novatrices avec des avantages multiplicateurs, fonds renouvelables et de garantie.

« L'Afrique devra travailler dur pour faire de ses villes les moteurs de la croissance, ce qui générera des emplois pour les jeunes et assurera une croissance équitable sur le continent, afin que personne ne soit laissé pour compte, comme énoncé dans le Programme de développement durable à l'horizon 2030 des Nations Unies », affirme Elhiraika.

L'un des points forts de la conférence de cette année concerne une session au cours de laquelle les jeunes chercheurs africains pourront partager leurs travaux et jouer un rôle clé dans la définition de l'avenir du continent.

La Conférence économique africaine est organisée chaque année par la Banque africaine de développement, la Commission économique pour l'Afrique et le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) afin d'examiner les questions pertinentes concernant le continent. L'évènement de cette année, la quatorzième édition, est organisée par la Banque sur le thème, « Emplois, entrepreneuriat et développement des capacités pour la jeunesse africaine ».

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.