Afrique de l'Ouest: Cinq millions de dollars pour faire face à le menace sécuritaire

3 Décembre 2019

Le président en exercice de l'Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA), Alassane Ouattara, a exhorté mardi ses homologues des pays membres de l'organisation à 'trouver des financements alternatifs et durables' pour faire face aux défis sécuritaires.

Alassane Ouattara intervenait à l'ouverture d'une session extraordinaire des chefs d'Etat et de gouvernement de l'UEMOA à Dakar à laquelle était présente Faure Gnassingbé.

Six des huit chefs d'Etat membres de l'organisation étaient présents, Burkina, Niger, Côte d'Ivoire, Togo, Bénin et Sénégal.

A l'issue de la rencontre, ils ont décidé de débloquer immédiatement 5 millions de dollars pour faire face à la menace sécuritaire.

"Afin de contribuer de façon urgente aux financements de la lutte contre le terrorisme dans l'espace communautaire, la conférence a décidé une contribution immédiate de 5 millions de dollars aux trois membres de la ligne du front au G5 Sahel (Mali, Burkina Faso, Niger), indique le communiqué final.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.