Zimbabwe: Héritage de Robert Mugabe - Sa famille a-t-elle tout déclaré?

Robert Mugabe attends the 12th African Union Summit in Addis Ababa, Ethiopia on February 2, 2009

Dix millions de dollars en cash, quatre maisons, dix voitures et trois propriétés dans la campagne zimbabwéenne. C'est officiellement ce qu'il reste des avoirs de l'ancien président du Zimbabwe, décédé en septembre. Mais le doute persiste sur la véracité de cet héritage.

La famille Mugabe avait jusqu'à jeudi pour déclarer et enregistrer les propriétés de l'ancien homme fort du pays devant la Haute Cour d'Harare. Mugabe a régné pendant 37 ans et les rumeurs sont nombreuses sur l'étendue de sa richesse alors que le pays connaît l'hyperinflation et la famine.

La fortune de Robert Mugabe a toujours fait fantasmer depuis le début des années 2000 et un télégramme diplomatique américain qui l'évaluait à 1,7 milliard de dollars.

Mugabe était notamment connu pour sa demeure du Blue Roof dans la capitale Harare, un palace de 25 chambres, avec un zoo privé et un système radar intégré. Demeure dont son ancien parti la Zanu-PF assure être propriétaire.

Le doute persiste sur l'étendue de ses avoirs. « On ne peut pas faire confiance à cette déclaration », tranche le spécialiste Piers Pigou, pour qui l'opacité à la tête du Zimbabwe ne permettra jamais de connaître l'ensemble de l'héritage de Mugabe.

Doute renforcé la semaine dernière lorsque le président Emmerson Mnangagwa assurait que Robert Mugabe possédait 23 fermes. La plupart auraient été transférées sur le compte de ses enfants fin octobre, une information confirmée par un membre de la famille dans la presse.

Pour le syndicaliste Makomberero Hazurivishe, c'est vers l'étranger qu'il faut regarder, en l'occurrence les appartements des Mugabe à Dubaï, à Johannesburg et à Singapour, lieu de son décès il y a trois mois.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: RFI

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.