Sénégal: Le budget 2020 du ministère de l'Emploi arrêté à plus de 58 milliards

Dakar — Le projet de budget 2020 du ministère de l'Emploi, de la Formation professionnelle et de l'Artisanat, soumis au vote des députés ce mardi, est arrêté à la somme de 58 milliards 804 millions 628 mille 279 francs FCA, indique le rapport de la commission des finances de l'Assemblée nationale.

Selon le ministre des Finances et du Budget, Abdoulaye Daouda Diallo, ce budget 2020 a connu une hausse de plus de vingt-quatre milliards.

Ces ressources sont réparties en quatre programmes : "développement des offres de formation professionnelle et technique", "développement de l'artisanat et de l'apprentissage", "développement de l'emploi et pilotage", "gestion et coordination administrative".

Selon le ministre de l'emploi, de la formation professionnelle et de l'artisanat, Dame Diop, venu défendre ce projet à l'hémicycle, "plusieurs actions dans le but d'atteindre les objectifs fixés dans ces programmes" sont prévues pour l'année 2020.

Par rapport au programme "développement des offres de formation professionnelle et technique", il a annoncé que son département s'est fixé pour objectif de développer "un accès équitable à la formation professionnelle et technique (FPT)", sous-tendu par une politique d'inclusion et d'équité dans le but de corriger les disparités d'accès à ces formations.

S'agissant du programme "développement de l'apprentissage e de l'artisanat", le ministre a précisé que celui-ci se fixe comme actions stratégiques de promouvoir les produits artisanaux.

Cela se passe, a-t-il expliqué, par la restructuration et la modernisation des entreprises artisanales, surtout au niveau des filières dites porteuses de croissance, du fait de leurs potentiels élevés d'accès à de nouveaux marchés.

Concernant le programme "développement de l'emploi", il a indiqué que l'atteinte de ses objectifs "nécessite la mise en œuvre des actions et stratégies tels que le renforcement de l'employabilité, l'application du projet emploi/inclusion destiné aux personnes à besoins spécifiques et la mise en place d'un dispositif d'accompagnement des projets collectifs d'insertion professionnelle".

Pour le programme "pilotage, gestion et coordination administrative", Dame Diop a informé que son département va "poursuivre les efforts d'amélioration de la gouvernance partenariale, avec implication et une responsabilisation plus soutenue du secteur privé, des organisations professionnelles d'artisans et des collectivités territoriales".

Relativement aux réalisations de l'exercice 2019, le ministre a renseigné que "celles-ci ont porté sur le développement des offres de formation professionnelle et technique, le développement de l'apprentissage et de l'artisanat, le développement de l'emploi et les activités de pilotage, de gestion et de coordination administrative".

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: APS

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.